Ligne de montage e-GMP sur le site PSA à Tremery en septembre 2019
Ligne de montage e-GMP sur le site PSA à Tremery en septembre 2019
Ligne de montage e-GMP sur le site PSA à Tremery en septembre 2019 - julien Crespo
Ligne de montage e-GMP sur le site PSA à Tremery en septembre 2019 - julien Crespo
Ligne de montage e-GMP sur le site PSA à Tremery en septembre 2019 - julien Crespo
Publicité
Résumé

Le salon de l’automobile de Francfort ouvre ce matin ses portes au public. Un salon marqué par le lancement de nombreux modèles électriques comme la nouvelle ID3 de Volkswagen. Comment les constructeurs français se préparent-ils à cette nouvelle révolution ?

En savoir plus

Quel avenir pour la voiture électrique ? Si elle ne représente que moins de 2% des ventes en France, ce qui en fait le troisième marché européen derrière la Norvège et l’Allemagne, elle est la vedette du salon de l’auto de Francfort.

Le constructeur allemand Volkswagen vient d’y présenter son nouveau modèle tout électrique, l'ID3, et même la première Porsche tout électrique, la Taycan. Avec un objectif : vendre 1 million de véhicules électriques d’ici 2025.

Publicité

Les constructeurs français ne sont pas en reste. Renault avec la Zoé a même été le premier à faire le pari du tout électrique. Il faut dire qu’avec les nouvelles normes environnementales imposées par la Commission européenne, les constructeurs n‘ont plus vraiment le choix.

Hakim Kasmi s’est rendu sur le pôle PSA de Metz Tremery. Il s'agit de la plus grande usine de moteur au monde du groupe PSA qui, en plus des diesels et de l’essence, va fabriquer les moteurs électriques de la marque.

Références

L'équipe

Maxime Tellier
Collaboration
Éric Chaverou
Collaboration
Nathalie Lopes
Collaboration
Caroline Bennetot
Collaboration
Hakim Kasmi
Journaliste