Le groupe Auchan, qui a accusé une perte nette de près d'un milliard d'euros en 2018, a lancé l'an dernier un plan d'économies qui devrait atteindre 1,1 milliard d'euros d'ici 2022.
Le groupe Auchan, qui a accusé une perte nette de près d'un milliard d'euros en 2018, a lancé l'an dernier un plan d'économies qui devrait atteindre 1,1 milliard d'euros d'ici 2022.
Le groupe Auchan, qui a accusé une perte nette de près d'un milliard d'euros en 2018, a lancé l'an dernier un plan d'économies qui devrait atteindre 1,1 milliard d'euros d'ici 2022. ©AFP - Nicolas Guyonnet / Hans Lucas
Le groupe Auchan, qui a accusé une perte nette de près d'un milliard d'euros en 2018, a lancé l'an dernier un plan d'économies qui devrait atteindre 1,1 milliard d'euros d'ici 2022. ©AFP - Nicolas Guyonnet / Hans Lucas
Le groupe Auchan, qui a accusé une perte nette de près d'un milliard d'euros en 2018, a lancé l'an dernier un plan d'économies qui devrait atteindre 1,1 milliard d'euros d'ici 2022. ©AFP - Nicolas Guyonnet / Hans Lucas
Publicité
Résumé

Les hypermarchés et leurs milliers de mètres carrés d'espace de vente en périphérie attirent de moins en moins les consommateurs, qui leur préfèrent des points de vente plus petits, ou qui achètent de plus en plus en ligne. Mais cela signifie-t-il que l’hypermarché est mort ? Pas sûr...

En savoir plus

La question se pose alors que l'enseigne Auchan, relativement épargnée jusque là par les plans sociaux, a récemment annoncé la suppression de 517 emplois. Un choc pour les employés de ce groupe familial qui a toujours revendiqué sa "vocation sociale". 

Reportage de la rédaction signé Anne-Laure Chouin.

Publicité
Références

L'équipe

Éric Chaverou
Collaboration
Anne-Laure Chouin
Journaliste