Un protestant brandit une pancarte "Le pouvoir, c'est nous. Donnez-nous un vote!" lors d'une manifestation à Moscou, le 10 août 2019.
Un protestant brandit une pancarte "Le pouvoir, c'est nous. Donnez-nous un vote!" lors d'une manifestation à Moscou, le 10 août 2019.
Un protestant brandit une pancarte "Le pouvoir, c'est nous. Donnez-nous un vote!" lors d'une manifestation à Moscou, le 10 août 2019. ©AFP - YURI KADOBNOV / AFP
Un protestant brandit une pancarte "Le pouvoir, c'est nous. Donnez-nous un vote!" lors d'une manifestation à Moscou, le 10 août 2019. ©AFP - YURI KADOBNOV / AFP
Un protestant brandit une pancarte "Le pouvoir, c'est nous. Donnez-nous un vote!" lors d'une manifestation à Moscou, le 10 août 2019. ©AFP - YURI KADOBNOV / AFP
Publicité
Résumé

A 72h d'élections locales en Russie, bon nombre de scrutins vont se tenir sans véritable candidat de l'opposition, sans réelle contestation. Ainsi en a décidé le Kremlin, en dépit de deux mois de manifestations hebdomadaires largement réprimées et sous des prétextes pseudo réglementaires.

En savoir plus

La posture extrême du pouvoir russe a entraîné près de 2 700 arrestations pendant l'été, avec de nombreux emprisonnements. Mais cette stratégie ne règle pas le problème des opposants à Vladimir Poutine, décidés à poursuivre le mouvement après le scrutin.

Reportage de notre correspondant à Moscou : Claude Bruillot.

Publicité

En savoir plus : Russie : les électeurs en colère

Références

L'équipe

Maxime Tellier
Collaboration
Éric Chaverou
Collaboration
Claude Bruillot
Journaliste