"Frontières" d'Apolline Traoré - Copyright Orange Studio / DIFFA
"Frontières" d'Apolline Traoré - Copyright Orange Studio / DIFFA
"Frontières" d'Apolline Traoré - Copyright Orange Studio / DIFFA
Publicité
Résumé

Entretien avec Apolline Traoré, réalisatrice d’un film engagé en forme de road-movie évoquant le parcours de quatre femmes africaines qui voyagent à bord d’un bus de Bamako à Lagos, aux frontières de cinq pays africains et bravent de grands dangers surmontés par leur seule solidarité.

avec :

Apolline Traoré (réalisatrice).

En savoir plus

Mercredi cinéma

avec Apolline Traoré, réalisatrice de Frontières en salles le 23 mai 2018.

Apolline Traoré filme le parcours de combattantes de quatre femmes commerçantes : une Sénégalaise, une Ivoirienne, une Burkinabè et une Nigériane qui se rencontrent et se protègent durant leur voyage en bus à travers cinq pays africains...

Publicité

Le film parle de libre circulation des personnes et des biens, en Afrique on a des textes et des lois qui permettent à chaque pays de cette zone de se déplacer librement mais quand on arrive à ces frontières c’est une autre histoire, un autre monde. Si on regarde dans le bus, il y a surtout des femmes, des commerçantes qui bravent des dangers extraordinaires, il était important pour moi de leur donner un peu de lumière.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

On parle beaucoup de l’immigration entre l’Afrique et l’Europe mais pourtant on a des problèmes chez nous et j’ai décidé de commencer à raconter cette histoire-là. Quand le scénario était avancé je me suis dit que je ne pouvais pas faire un film sans avoir vu ce que j’écrivais. Je suis partie avec mon équipe au Sénégal et durant trois semaines nous avons fait le périple. Et c’est après que mon scénario a changé parce que je ne m’attendais pas à voir ce que j’ai vu sur les routes, ça m’a donné beaucoup d’éléments pour enrichir le scénario, je pense même avoir été « soft » par rapport à ce qui se passe à ces frontières.

Je n’ai pas fait ce film pour ouvrir les yeux du gouvernement, je pointe ce qu’ils laissent faire mais ils connaissent parfaitement ce qui se passe aux frontières. Mais ce que je veux faire avec ce film c’est montrer à la population qu’ils ont des droits, car la plupart des femmes ne sont pas éduquées, je veux qu'elles comprennent qu’elles peuvent changer les choses en connaissant leurs droits.

Mercredi 23 mai à l'Espace Saint-Michel à Paris, séance-débat à 20h20 en présence d'Apolline Traoré, et de Amélie M’Baye, protagoniste du film.

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration