Disiz La Peste
Disiz La Peste - © umusic.com
Disiz La Peste - © umusic.com
Disiz La Peste - © umusic.com
Publicité

Entretien avec l'auteur interprète Dsiz La Peste, pour son douzième album, " Disizilla ".

Avec

Jeudi-musique

avec Disiz La Peste, chanteur, à l'occasion de Disizilla, son dernier album paru chez Universal Music, aux thématiques personnelles - traumas familiaux, pulsions, failles et combats confondus.

Est-ce que Prince faisait des disques de funk ou il faisait du "Prince" ? Moi, je fais du Disiz. Toutes les inspirations de ce disque- là, je les avais depuis longtemps, l'évolution, c'est juste que je me suis autorisé à les mettre dans ma musique. J'ai connu la musique par la pop, par George Michael, par Prince, par Michael Jackson, par Madonna, avant de connaître le rap. Je fais de la musique - rap, pas rap - je ne me pose pas la question, je fais de la musique. 

Publicité

Je fais ce que je ressens. dès qu'il y a un enfermement, j'ai envie de partir. 

Je suis partout, mon wifi artistique est tout le temps ouvert ; j'écoute de la musique tout le temps, je lis tout le temps, je regarde des films tout le temps. Je suis artiste tout le temps, je suis inspiré ou en recherche d'inspiration, j'ai des petites mélodies qui me viennent ou des bouts de roman, je les note sur mon téléphone... 

Je me suis toujours adapté. Tout n'est pas bien, j'ai vécu des échecs, mais je n'ai pas peur de la métamorphose, du ridicule, de rater, j'ai quarante ans et je suis à cette époque charnière de ma vie : je m'adapte. Je dirais que j'ai toujours eu la liberté, suis passé d'un énorme succès à quelque chose de plus confidentiel, je me suis ouvert très tôt à tout.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour les paroles, il y a toutes les musiques qu'on m'envoie, j'écoute, parfois, la mélodie vient, je rajoute des petites choses... Je mets des couches et puis, je résiste ; contre la fainéantise ou la première idée. Je suis tellement tout le temps dans ma bulle. Ce n'était pas la joie, quand j'étais enfant à la maison, et comme j'étais enfant unique, il me fallait " tuer le temps ". Depuis longtemps, je portais ça, parfois, le vernis se craquelle, j'ai tellement de choses dans la tête. J'ai l'impression qu'on ressent plus les choses quand on les écrit. 

Programmation musicale :

Disiz, album Diszilla,  chansons : Monstrueuse, Terre Promise, Hiroshima, Tout partira.

DISIZ est le parrain de Radio-France fête le livre, ce week-end,  24 et 25 novembre, à La Maison de la Radio.  Entrée libre.

Liens :

Universal Music

Disiz Instagram

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration