Les Indes fourbes
Les Indes fourbes
Les Indes fourbes - Alain Ayrolles & Juanjo Guarnido
Les Indes fourbes - Alain Ayrolles & Juanjo Guarnido
Les Indes fourbes - Alain Ayrolles & Juanjo Guarnido
Publicité
Résumé

Rencontre avec Alain Ayroles & Juanjo Guarnido autour de leur bande dessinée "Les Indes fourbes", magnifique hommage à la fiction picaresque

avec :

Alain Ayroles (Scénariste de bande-dessinée), Juanjo Guarnido (Dessinateur de bande-dessinée).

En savoir plus

Tewfik Hakem s'entretient avec le scénariste Alain Ayroles & le dessinateur Juanjo Guarnido, à l'occasion de la parution de leur récit picaresque, Les Indes fourbes, inspiré d'un grand classique de la littérature espagnole qu'est le Buscón de Francisco de Quevedo, et de son fameux héros aventurier, don Pablos de Ségovie. Avec la participation d'Olivier Delcroix, du Figaroscope.

Juanjo Guarnido

Pablos, le personnage principal du roman picaresque El Buscón, annonce à la fin du roman son voyage pour les Amériques - autrement dit, les Indes. Le livre se termine là. J'en avais lu des bribes au lycée. Le héros annonçait une deuxième partie que l'auteur n'a jamais écrite : il n'y a jamais eu de deuxième partie. 

Publicité

"L'humour noir est un trait du roman picaresque" 

Appeler ça, "Les Indes fourbes", j'ai trouvé que c'était poétique, que ça pouvait faire penser aux Indes galantes.

Alain Ayroles

J'ai lu cette histoire avec truculence, celle d'un gueux aventurier qui retourne à sa condition de gueux. A la fin du roman, il décide de changer, partir pour les Indes, changer de monde, de pays, améliorer sa condition. 

"Dans le genre picaresque, c'est un récit à la première personne, et notre héros est un vaurien, un menteur qui finit par se rendre sympathique à nos yeux, alors que ce type est une ordure"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Juanjo Guarnido

Le livre a pris plus d'ampleur au fur et à mesure qu'on avançait, on a éprouvé la contagion de l'ambition du personnage principal. Elle a fait effet sur nous. Pour ce qui est de la narration, des descriptions, c'est un peu une mise en abyme de nous, raconteurs d'histoires, par rapport à une utilité stratégique qu'on laisse découvrir au lecteur, ce n'est pas banal.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Faire ce livre, ça a été très long. Dix ans en tout, dont trois années et demie à plein temps pour moi. Il y a beaucoup de références à la peinture d'époque dans les représentations graphiques - armes, armures, coiffures d'époque - aux tableaux espagnols mais à d'autres aussi, dans la peinture flamande par exemple...

Olivier Delcroix

On est dans une fusion réussie du polar et du film de cape et d'épée - ou comment mettre en forme une arnaque millénaire et rendre hommage à toute l'hispanitude de Guarnido : on est mené en bateau de A à Z, avec ce personnage principal qui arrive avec sa carte d'aventures et qui nous bluffe totalement.

Olivier Delcroix et sa chronique mensuelle

Le rédacteur en chef du Figaroscope évoque le dossier de la semaine intitulé Paris sur Zen, avec sa sélection de "bonnes adresses détox et bons plans zen pour affronter les froidures hivernales, le cœur léger et le pas décidé".

Programmation musicale

Procol Harum, Conquistador(1972)

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration