« Affiches cubaines, Révolution et Cinéma », au Musée des Arts Décoratifs
« Affiches cubaines, Révolution et Cinéma », au Musée des Arts Décoratifs
« Affiches cubaines, Révolution et Cinéma », au Musée des Arts Décoratifs - © Musée des Arts Décoratifs, Paris, jusqu au 2 février 2020
« Affiches cubaines, Révolution et Cinéma », au Musée des Arts Décoratifs - © Musée des Arts Décoratifs, Paris, jusqu au 2 février 2020
« Affiches cubaines, Révolution et Cinéma », au Musée des Arts Décoratifs - © Musée des Arts Décoratifs, Paris, jusqu au 2 février 2020
Publicité
Résumé

Rencontre avec la commissaire Amélie Gastaut au Musée des Arts Décoratifs, à Paris, à l’occasion de l’exposition "Affiches cubaines, Révolution et Cinéma"

avec :

Amélie Gastaut (Conservatrice en chef au Musée des Arts Décoratifs, chargée des collections de design graphique et publicité).

En savoir plus

Mardi-expo

Tewfik Hakem s'entretient avec la commissaire Amélie Gastaut, conservatrice en chef chargée des collections design graphiques et publicité au Musée des Arts Décoratifs, à Paris, à l’occasion de l’exposition Affiches cubaines Révolution et Cinéma, à voir jusqu’au 2 février 2020. 60 ans après la révolution à Cuba, voilà révélé cet âge d'or de l'affiche cubaine des années 60 et 70 longtemps méconnu. Une production effervescente à travers 300 affiches montrées.

Tous ces affichistes cubains qui créent une école de l'affiche vont aller puiser dans tous les courants qui se développent un peu partout aux États-Unis, du côté aussi des Polonais - avec l'école de l'affiche polonaise.

Publicité
Libertad para Angela Davies, 1971
Libertad para Angela Davies, 1971
- Félix Bertran - Sérigraphie, MAD, Paris

Arrivé au pouvoir en 1959, Fidel Castro veut développer une école de l'affiche cubaine qui se définit contre les agences implantées à Cuba qui voulaient imposer un style. Il laisse une totale liberté. 

"Fidel Castro avait une phrase clé : Pour la révolution, tout ; contre la révolution, rien"

Che Guevara est nommé en1961, ministre de l'Industrie. Il fait interdire l'affiche publicitaire, commerciale, laquelle, à partir de là, devient politique et culturelle, et surtout liée au cinéma - le cinéma était une tradition faisant partie intégrante de l'histoire de Cuba.

Série Vietnam, COR 1969 - Sérigraphie
Série Vietnam, COR 1969 - Sérigraphie
- Jean Tholance © MAD, Paris

Cet âge d'or de l'affiche cubaine est assez court, 20 ans - de 1959, avec l'arrivée de Fidel Castro au pouvoir, jusqu'à la fin des années 70, avec une période de blocus et d'isolement qui va freiner cette production.

J'ai découvert ce fond d'affiches cubaines dans les collections du Musée. L'une des caractéristiques de l'affiche cubaine, c'est une technique d'impression qui permet des rendus de couleurs. Les Cubains ont su exploiter, malgré les difficultés matérielles, économiques, la possibilité de ces ancrages.

Olivio Martinez - le 8 octobre Journée du Guérillero Héroïque - OSPAAAL 1973 (détail)
Olivio Martinez - le 8 octobre Journée du Guérillero Héroïque - OSPAAAL 1973 (détail)
- Christophe Dellière - MAD, Paris

La première partie de l'exposition s'intéresse à l'affiche politique. L'affiche "Che Guevara" dessinée en 1969 par un grand maître de l'affiche cubaine, Alfredo Rostgaard, nous montre un Che Guevara totalement psychédélique dont l'étoile portée au milieu du béret, irradie tout le portrait.

"Il y avait une grande liberté formelle et une grande liberté de ton, notamment dans les affiches de cinéma - cette idée de rompre, de s'affranchir de toute visée commerciale pour donner une libre interprétation du film vu"

Dans les couleurs, on trouve l'influence des courants modernistes, des influences volontiers psychédéliques, des tons orangés, marron, toute une utilisation d'une typographie qui se découvre dans ces années-là ; l'influence de l'école polonaise chez certains affichistes avec ce mélange de noirceur et de poésie. Toutes ces affiches ont eu leur vie cubaine.

Pour beaucoup, ces affichistes ont fini leur carrière hors de Cuba - moins de commandes. Ils sont reconnus mais il est vrai que c'est une école très peu montrée, justement à cause du blocus de cette époque. Dans les livres, c'est souvent une école manquante, et cette exposition souhaite la remettre en avant. 

Affiches cubaines,  catalogue
Affiches cubaines, catalogue
- Amélie Gastaut

Programmation musicale

Orquestra Aragon, No me molesto (1955) 

Septeto Nacional, Oye como suena **(**1999)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Affiches cubaines. Révolution et Cinéma. Ouvrage collectif publié sous la direction d'Amélie Gastaut,   textes de Luigino Bardellotto, Olivier Compagnon, Cécile Tardy 

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration