Dressez la bannière de Marx, Engels, Lénine et Staline !, Esquisse pour une affiche
Dressez la bannière de Marx, Engels, Lénine et Staline !, Esquisse pour une affiche
Dressez la bannière de Marx, Engels, Lénine et Staline !, Esquisse pour une affiche - Gustav Klucis, Collection du Musée des Beaux-Arts de Lettonie - Grand Palais
Dressez la bannière de Marx, Engels, Lénine et Staline !, Esquisse pour une affiche - Gustav Klucis, Collection du Musée des Beaux-Arts de Lettonie - Grand Palais
Dressez la bannière de Marx, Engels, Lénine et Staline !, Esquisse pour une affiche - Gustav Klucis, Collection du Musée des Beaux-Arts de Lettonie - Grand Palais
Publicité
Résumé

Au Grand Palais, l'exposition "Rouge. Art et utopie au pays des Soviets" explore comment les communistes au pouvoir en URSS ont façonné l'art russe entre 1917 et 1953, à travers la peinture, le théâtre, le cinéma, le design...

avec :

Nicolas Liucci-Goutnikov (Conservateur au Musée national d’art moderne, Centre Pompidou).

En savoir plus

Mardi-expo 

Tewfik Hakem s'entretient avec Nicolas Liucci-Goutnikov, conservateur au Centre Pompidou et commissaire de l'exposition Rouge. Art et utopie au pays des Soviets, une coproduction entre le Centre Pompidou et le Grand Palais, à voir jusqu'au 1er juillet 2019. L'exposition interroge la façon dont le projet communiste a engendré des formes d'art particulières en URSS, de la Révolution de 1917 à la mort de Staline, en 1953.

C'est une période d'utopie. Ces artistes sont très touchants par leur innocence, puisque lorsqu'on voit leurs œuvres, lorsqu'on lit leurs écrits, on se rend compte qu'ils ont cru à cette belle utopie du communisme.

Publicité
Lénine en promenade avec des enfants, 1938
Lénine en promenade avec des enfants, 1938
- Alexandre Deïneka - Adagp, Paris, 2019, Musée Central des Forces Armées, Moscou

Dans l'exposition, nous mettons l'accent sur ce choix radical de la part de ces artistes de vouloir rompre avec ces arts jugés bourgeois pour un art qui s'adresse aux masses.                                                                                          
Les artistes constructivistes vont vouloir abandonner les formes d'art dites bourgeoises ; la sculpture, la peinture... Ils veulent participer au changement de mode de vie qu'est le socialisme, et vont donc s'intéresser à des disciplines en prise directe avec la vie ; le théâtre, le design, l'architecture...

Donbass, la pause déjeuner, 1935
Donbass, la pause déjeuner, 1935
- Alexandre Deïneka, Adagp, Paris, 2019 - Coll. Musée des Beaux-Arts de Lettonie

Le culte du corps est tout à fait prégnant à cette époque, parce que le sport est une valeur cardinale en Union soviétique ; on le met en avant pour ses valeurs de discipline, de maîtrise de soi et également de détermination volontaire.

La retouche était fondamentale, parce que dans l'exposition, il n'était pas question de passer sous silence les crimes du stalinisme, et cela permettait de montrer comment les artistes avaient eux-mêmes intériorisé la menace qui planait sur eux. 

Il n'y a quasiment que des œuvres venant de musées russes, œuvres qu'on a rarement vues en France [...]. J'ai travaillé en toute liberté. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Programmation musicale

The Dutch Beatles Tribute Band - Back in USSR (Version russe)
 

3 min
Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration