Publicité
Résumé

Table ronde autour des auteurs de BD Marti, Espagnol sulfureux à la croisée de Charles Burns, Crumb ou même Chester Gould qui dresse en creux le sombre portrait de l'Espagne des années 80, et Jules Feiffer, auteur Américain qui fête ses 89 ans et rend hommage aux romans noirs de son enfance.

avec :

Jean-Louis Gauthey (éditeur, fondateur de Cornélius), Michel Noyal (libraire).

En savoir plus

VENDREDI BD

Table ronde autour de deux nouvelles parutions de deux très grands auteurs de BD :
Marti, auteur espagnol qui nous plonge dans son Docteur Vertigo dans l'Espagne des années 80 marquées par la disparition de Franco et les débuts du mouvement de libération de La Movida, et dresse le portrait d'une femme qui perd toute identité, qui abdique sa personnalité avant de finir par se reconstruire dans une forme d’exploration de sa psyché.
Jules Feiffer, auteur américain qui fête ses 89 ans et dont Actes Sud publie Kill my mother, un polar graphique noir au trait libre, sous l'influence de Will Eisner, qui rend hommage aux romans noirs des années 20 à 50 et aux bandes dessinées de son enfance.

Pour en parler :

MARTI / "DOCTEUR VERTIGO"

Pour Art Spiegelman, Marti est la réincarnation de Chester Gould à son meilleur.                                  
Jean-louis Gauthey

Publicité
Planche de "Docteur Vertigo"
Planche de "Docteur Vertigo"
- Cornélius

‘Docteur Vertigo’ est la dernière grande œuvre de Marti avant qu’il ait choisi de se retirer du monde de la BD. Il a connu la vague de La Movida, phase de libération à Madrid puis à Barcelone, la BD à la fin des années 80 a alors connu une phase commerciale qui lui a déplu.                            
Jean-louis Gauthey

Planche de "Docteur Vertigo"
Planche de "Docteur Vertigo"
- Cornélius

Marti dresse en creux un portrait au vitriol de l'Espagne douze ans après la mort de Franco, on sent que tout y est encore lourd et pesant.                            
Jean-Louis Gauthey

JULES FEIFFER / "KILL MY MOTHER"

Des auteurs les plus connus aux USA, c’est le sûrement le moins connu en France. On connaît bien mieux Will Eisner avec qui il a début à 17 ans. Il a ensuite travaillé dix ans avec lui et son style porte une partie de cet héritage.                            
Michel Noyal

Planche de "Kill my mother"
Planche de "Kill my mother"
- Actes Sud BD

Il y a aussi un côté Woody Allen chez Feiffer, le point commun dans toute sa carrière ce sont ses personnages qui monologuent même quand ils croient dialoguer, enfermés dans des problèmes et des visions limitées qui bloquent toute empathie.                      
Michel Noyal

Planche de "Kill my mother"
Planche de "Kill my mother"
- Actes Sud BD

Programmation musicale

Bing Crosby with Lauren Bacall - I Don't Know Why

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration