"Le Poison" de Billy Wilder
"Le Poison" de Billy Wilder
"Le Poison" de Billy Wilder - Paramount Pictures
"Le Poison" de Billy Wilder - Paramount Pictures
"Le Poison" de Billy Wilder - Paramount Pictures
Publicité
Résumé

Entretien avec le critique de cinéma Michel Ciment qui revient sur le cinéma de Billy Wilder à l'occasion de la ressortie de "Poison".

avec :

Michel Ciment (critique de cinéma, écrivain, producteur de radio).

En savoir plus

Mercredi cinéma :

avec Michel Ciment, critique de cinéma, journaliste et écrivain, pour évoquer Le Poison de Billy Wilder qui ressort en salles le 10 janvier.

Billy Wilder représente l’émigré par excellence, Juif viennois ayant quitté Vienne alors qu’il était journaliste, pour aller à Berlin où il continua à être journaliste et aussi danseur mondain… Il s’en est inspiré pour "Boulevard du crépuscule".        
Au départ, Billy Wilder était quelqu’un qui savait avant tout admirablement écrire, et il a écrit pour les plus grands comme Ernst Lubitsch par exemple.

Publicité
"Le Poison" de Billy Wilder
"Le Poison" de Billy Wilder
- Paramount Pictures

Ce qui était nouveau à l’époque c’était le côté hyper réaliste. À Hollywood on tournait alors les films dans des décors alors que "Le Poison" est tourné dans les rues de New-York, un aspect presque documentaire. Il ne faut pas oublier que le premier film de Wilder c’était à Berlin en 1930, "Les Hommes le dimanche", il était alors journaliste et ce côté journaliste il l’a toujours gardé, observer les faits divers racontés avec le réalisme maximum, c’est ce qu’il fait avec "Le Poison", il tourne un film qui n’avait jamais été fait sur l’alcoolisme. Les alcooliques au cinéma étaient alors en général des sujets de clowneries...

"Le Poison" de Billy Wilder
"Le Poison" de Billy Wilder
- Paramount Pictures

Billy Wilder a deux faces : les auteurs comiques peuvent faire des films tragiques parce que le comique et le tragique fonctionnent selon les mêmes recettes...

"Le Poison" de Billy Wilder
"Le Poison" de Billy Wilder
- Paramount Pictures

Emission en partenariat avec la revue mensuelle de cinéma Positif

À l'occasion de la ressortie en version restaurée du chef d'oeuvre Le Poison de Billy Wilder, les Ecoles 21 à Paris accueillent le festival "Addiction à l'Oeuvre" pour une soirée exceptionnelle.
Organisé par DFilms, le festival s’intéresse aux addictions par/des/dans les œuvres.
Les informations sur cet événement en suivant ce lien -> Ecoles 21

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Alexandre Fougeron
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration