Jack London à bord du Snark faisant le point avec un sextant, Pacifique Sud, entre San Francisco et Hawaï, 1907  - © Courtesy of Jack London Papers, The Huntington Library, San Marino, California
Jack London à bord du Snark faisant le point avec un sextant, Pacifique Sud, entre San Francisco et Hawaï, 1907 - © Courtesy of Jack London Papers, The Huntington Library, San Marino, California
Jack London à bord du Snark faisant le point avec un sextant, Pacifique Sud, entre San Francisco et Hawaï, 1907 - © Courtesy of Jack London Papers, The Huntington Library, San Marino, California
Publicité
Résumé

Entretien avec Michel Viotte, co-commissaire d'une exposition retraçant le parcours de Jack London à bord de la goélette le Snark de 1907 à 1909 dans les mers du Sud.

avec :

Michel Viotte (auteur et réalisateur).

En savoir plus

Mardi exposition dans le Réveil culturel, avec :

Michel Viotte, auteur et réalisateur, co-commissaire de l’exposition Jack London dans les Mers du Sud au Centre de la Vieille Charité à Marseille jusqu’au 7 janvier 2018.

De 1907 à 1909, Jack London et son épouse Charmian ont embarqué à bord du Snark, une goélette spécialement conçue pour ce voyage. Deux années de navigation déterminantes pour l'oeuvre de l'écrivain. De San Francisco à Sidney, le couple découvre Hawaï, les îles Marquises, Tahiti, Fidji, les îles Salomon, un monde en plein changement...
L'appel de la mer intervient dès l'enfance chez Jack London, qui a grandi dans la baie de San Francisco et qui rêvait le long des quais en voyant ces bateaux partirent vers l'aventure. Adolescent, il allait pêcher avec son père dans la baie, il était le "prince des pilleurs d'huîtres", il avait rejoint la cohorte des pirates qui pillaient la baie de leurs huîtres. Et en 1893, à 17 ans, il s'embarque sur la goélette Sofia Sutherland pour une saison de chasse aux phoques.
Mais le Snark est le point d'orgue, le rêve du grand départ à la découverte des autres...
Dans l'exposition Jack London dans les Mers du Sud, on revit ce voyage grâce à des objets rares dont certains ont appartenu à Jack London, des manuscrits, des pièces de musée...

Publicité

Jack et Charmian London sont au cœur d’un monde qui bascule. Ils partent à la recherche d’un fantasme, du rêve d’un paradis perdu, d'un rêve d’exotisme et d’aventure et ce faisant, ils découvrent un monde qui soit a disparu, soit est en train de disparaître et dont ils mesurent sur le terrain toute la complexité...

Jack London vêtu d'une jupe de danse en cheveux humains et fibres de coco. Nuku Hiva, archipel des Marquises, 1907.
Jack London vêtu d'une jupe de danse en cheveux humains et fibres de coco. Nuku Hiva, archipel des Marquises, 1907.
- © Courtesy of Jack London Papers, The Huntington Library, San Marino, California

Au-delà d'être un écrivain américain, grâce à ce voyage, Jack London devient un grand écrivain du monde.

Jack et Charmian London sur la pirogue à voile d'un ami polynésien,  île de Tahaa, Polynésie Française, 1908
Jack et Charmian London sur la pirogue à voile d'un ami polynésien, île de Tahaa, Polynésie Française, 1908
- © Courtesy of Jack London Papers, The Huntington Library, San Marino, California

Jack london a une science du portrait qui va s’exprimer totalement lors de la croisière du Snark durant laquelle il a pris des milliers de clichés tant pour documenter l’aventure vécue –il a toujours le souci de nourrir la légende et faire rêver les lecteurs, ces clichés ayant pour but d’illustrer les articles qui financent son expédition -que pour documenter ce qu’il découvre... On voit leur immersion au fil de la progression des photographies, les London passant de plus en plus de temps avec les populations rencontrées.

Marquisiens posant à côté du gramophone des London, Taiohae, Nuku Hiva, 1907.

Marquisiens posant à côté du gramophone des London, Taiohae, Nuku Hiva, 1907.

- © Courtesy of Jack London Papers, The Huntington Library, San Marino, California
Habitants de l'île de Guadalcanal, îles Salomon, 1908
Habitants de l'île de Guadalcanal, îles Salomon, 1908
- © Courtesy of Jack London Papers, The Huntington Library, San Marino, California

Réécoutez la semaine consacrée à Jack London en 2016 dans l'émission La Compagnie des auteurs

58 min
58 min
58 min
À réécouter : Une philosophie de la vie
1h 00

Musique diffusée durant l'émission : ''The Beast '' par Don Davis (extrait de la bande originale de la série TV Américaine ''La belle et la bête / Beauty and the beast" de 1987 à 1990)

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration