Mustafa Benfodil - Jamel Matari
Mustafa Benfodil - Jamel Matari
Mustafa Benfodil - Jamel Matari
Publicité
Résumé

Rencontre avec l'écrivain, Mustapha Benfodil, auteur de "Alger, journal intense", un roman paru aux éditions Macula

avec :

Mustapha Benfodil (Reporter au quotidien algérien "El Watan", romancier, essayiste).

En savoir plus

Lundi-livre

Tewfik Hakem s'entretient avec Mustapha Benfodil, écrivain, poète, dramaturge, grand reporter au quotidien algérien, El Watan, et auteur de Alger, journal intense, paru aux éditions Macula. À la croisée de plusieurs genres, ce journal protéiforme - comme l'oeuvre de l'auteur - est aussi le roman radiographie de l’Algérie contemporaine des années 1990.

"Karim Fatimi, astrophysicien de renom, meurt sur la route de Bologhine près de la Maison hantée. Mounia, sa femme, dévastée, entame alors un journal pour exorciser son chagrin. En parallèle, guidée par un étrange voyeurisme, elle décide de se plonger dans les innombrables écrits de toutes sortes accumulés par son mari. Le lecteur passe d’une narration à l’autre, reformant alors le puzzle de l’univers tourmenté de Karim Fatimi, écrivain écorché vif, mais aussi époux, père, fils, frère, amant en découvrant chaque moment clé de sa vie : Octobre 1988, la décennie noire, la naissance de leur fille ou encore ce mystérieux 28 novembre 1994 ..." M B.

Publicité

C'est un beau foutoir que découvre un jour une femme qui s'appelle Mounia qui est dans la vie photographe d'art.  Son homme s'appelle Karim, il est astrophysicien avec une passion plus ou moins secrète : il a toujours voulu écrire, et ce qu'il écrit va des aphorismes à de la poésie, en passant par le journal mais aussi des essais, des romans inachevés, des bouts de papier - dates de rendez-vous ou pépites. 

Mounia doit composer avec tout cela lorsque son mari meurt brutalement d'un accident de la route, le 17 avril 2014, une date non anodine pour des Algériens et tout cela recoupe passablement une histoire qu'on pourrait appeler collective qui s'étalerait sur une trentaine d'années depuis les émeutes d'octobre 1988.

"J'aimerais pouvoir affirmer qu'il ne s'agit pas de mon double littéraire, quoique imparfaitement : je lui ai prêté tout de même pas mal de ma propre vie"

C'est l'histoire de quelqu'un qui s'est retiré du monde pour pouvoir mieux le raconter. C'est un sauvage qui cloisonne sa vie, a la tête dans les étoiles aussi, et à mesure que sa femme s'aventure sur ce territoire secret de l'autre, elle se rend compte finalement qu'elle n'a pas saisi qui est ce Karim avec qui elle vivait.

43 min

Mon propos était de raconter Alger par le bas, faire une sorte de micro-récit, m'intéresser aux petites voix, tout cela restant une profession de foi à partir de mes petits bouts de papier. J'ai toujours travaillé de manière fragmentaire : je n'écris pas, je construis. 

Programmation musicale

Le groupe Bagarre, Kabylifornie

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration