Patrick Pécherot
Patrick Pécherot - © Francesca Mantovani
Patrick Pécherot - © Francesca Mantovani
Patrick Pécherot - © Francesca Mantovani
Publicité

Entretien avec Patrick Pécherot qui signe un roman évoquant la guerre d’Algérie par le prisme d’un détail, un meurtre, qui raconte les mémoires traumatisées, le poids des non-dits et l’impossibilité d’écrire une Histoire claire en ce qui concerne cette guerre pourtant lointaine aujourd’hui.

Avec

Jeudi noir

avec : Patrick Pécherot, écrivain, pour Hével aux éditions Gallimard série noire.

Résumé du livre :

Publicité

Janvier 1958. À bord d’un camion fatigué, Gus et André parcourent le Jura à la recherche de frets hypothétiques. Alors que la guerre d’Algérie fait rage, les incidents se multiplient sur leur parcours. Tensions intercommunautaires, omniprésence policière exacerbent haines et rancœurs dans un climat que la présence d’un étrange routard rend encore plus inquiétant… 
2018. Gus se confie à un écrivain venu l’interroger sur un meurtre oublié depuis soixante ans. Il se complaît à brouiller les cartes et à se jouer de son interlocuteur. Quelles vérités se cachent derrière les apparences? 
Mémoire et mensonges s’entremêlent dans le dédale d’une confession où tout semble illusoire, fuyant, incertain… En un mot emprunté à L’Ecclésiaste : hével.

L'histoire se déroule dans le Jura où se sont passés un certain nombre d’événements qui mettaient en présence des populations qui avaient parfois du mal à vivre ensemble : des travailleurs immigrés, beaucoup venaient d’Algérie, et puis il y a eu aussi quelques manifestations populaires de rejet, de réaction, et c’est ce que j’ai voulu illustrer à travers la personnalité de mes protagonistes, ni blancs ni noirs, mais dans le gris.

Musique diffusée durant l'entretien :

Léo Ferré, Richard