Rambo, last blood
Rambo, last blood
Rambo, last blood - © Adrian Grunberg
Rambo, last blood - © Adrian Grunberg
Rambo, last blood - © Adrian Grunberg
Publicité
Résumé

A l’occasion de la sortie en salles du film "Rambo last blood", d’Adrian Grunberg, rencontre avec l'universitaire, David Da Silva, et le journaliste, Olivier Delcroix

avec :

Olivier Delcroix (Journaliste au Figaro), David Da Silva (Historien du cinéma).

En savoir plus

Mercredi-ciné

Tewfik Hakem s'entretient avec l'universitaire, David Da Silva, spécialiste du cinéma américain, auteur de Sylvester Stallone, héros de la classe ouvrière  (éditions Lett Motif 2016), et le journaliste, Olivier Delcroix, rédacteur en chef du Figaroscope, à l’occasion de la sortie en salles du film, Rambo last blood, d’Adrian Grunberg_._

David Da Silva

Je trouvais qu'il y avait un côté non exploité de Rambo ; le côté désespéré, en quête de rédemption. Il est vrai que le premier des Rambo est un chef-d'oeuvre du cinéma d'action. Avec celui-ci, Stallone fait une sorte de western avec une action qui se passe au Mexique. 

Publicité
Rambo, last blood
Rambo, last blood
- © Adrian Grunberg - Metropolitan Filmexport

Olivier Delcroix

A chaque apparition de Stallone, à chaque gros plan, on voit les marques, les rides, le visage, on voit ce vieux cowboy à la John Wayne et ce qui apparaît en lui de mélancolie triste.  

"Ce personnage de Rambo, Stallone l'a retourné pour en faire un héros positif - le guerrier à qui on cherche des noises, le guerrier qui ne se rendra pas. Il est aussi la part sombre des Etats-Unis"

C'est fascinant de voir ce que le personnage dégage malgré tout de charisme. Il y a des séquences filmées à la serpe : quand Stallone est là, l'écran s'illumine, que l'on n'aime ou pas le personnage ou le film. Le film nous dit aussi quelque chose de l'Amérique et d'une certaine forme de culpabilité.

David Da Silva

Stallone dit lui-même que Rocky et Rambo sont les deux facette de lui ; Rocky, c'est lui avant le café, et Rambo, lui après le café. Mais il a toujours dit que son alter ego était Rocky.

Rambo, last blood
Rambo, last blood
- © Adrian Grunberg - Metropolitan Filmexport

Programmation musicale

Le rappeur Lil Nas X, Old town Road, extrait de la Bande-annonce du film, Rambo last blood

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Avec la chronique de

Olivier Delcroix, rédacteur en chef du Figaroscope, évoque pour nous le dossier du mois : les 30 destinations de week-ends évasion, au départ de Paris.

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration