Caméra en mains, le cinéaste Jean-Luc Godard filme une manifestation à Paris le 6 mai 1968
Caméra en mains, le cinéaste Jean-Luc Godard filme une manifestation à Paris le 6 mai 1968
Caméra en mains, le cinéaste Jean-Luc Godard filme une manifestation à Paris le 6 mai 1968 ©AFP
Caméra en mains, le cinéaste Jean-Luc Godard filme une manifestation à Paris le 6 mai 1968 ©AFP
Caméra en mains, le cinéaste Jean-Luc Godard filme une manifestation à Paris le 6 mai 1968 ©AFP
Publicité
Résumé

Entretien avec l'homme de cinéma Serge Toubiana qui signe un ouvrage réunissant quelques rencontres cinématographiques importantes de sa vie en forme de portrait.

avec :

Serge Toubiana (Président d'Unifrance).

En savoir plus

Mercredi cinéma dans le Réveil culturel, avec :

Serge Toubiana, journaliste et critique de cinéma, pour Le temps de voir, aux éditions du Seuil.

Serge Toubiana a consacré toute sa vie au cinéma, critique de film il a dirigé la revue les Cahiers du Cinéma puis la Cinémathèque française, et dans son ouvrage, il revient sur quelques rencontres cinématographiques... Distinguant sa carrière de critique des autres écrits sur le cinéma, deux exercices très différents, Le temps de voir réunit des textes où Serge Toubiana se fait le compagnon de route des cinéastes et des figures importantes qui ont compté dans sa vie de cinéphile.

Publicité

Pour moi Godard est un cinéaste extrêmement important mais j’ai peu écrit sur lui, ça m’intimide beaucoup. Truffaut, lui, ne m’intimide pas du tout et j’ai beaucoup travaillé sur son œuvre. J’ai rencontré les deux cinéastes, souvent, mais ce sont les œuvres qui vous intimident ou non.

Jeanne Moreau est pour moi une rencontre aussi bien humaine et sentimentale qu’artistique.

Musiques :
Bande originale du film ‘"Le Samouraî" de Jean Pierre Melville (1967) ; compositeur : François de Roubaix
Et Jeanne Moreau

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration