Ava Gardner  et le torero Luis Miguel Dominguin, 1957 (Reno, US) ©AFP - AFP
Ava Gardner et le torero Luis Miguel Dominguin, 1957 (Reno, US) ©AFP - AFP
Ava Gardner et le torero Luis Miguel Dominguin, 1957 (Reno, US) ©AFP - AFP
Publicité
Résumé

Le romancier Thierry Froger évoque la figure d'Ava Gardner, une nuit d'août 1958, et d'autres, à Rome, à l'issue d'un tournage, dans " Les nuits d'Ava", publié aux éditions Actes Sud.

avec :

Thierry Froger.

En savoir plus

Lundi - livre

avec le romancier Thierry Froger, pour la parution de son roman "Les nuits d'Ava", aux éditions Actes Sud. 

Le point de départ du roman se situe en août 1958, alors qu'Ava Gardner tourne un film "La Maja Desnuda", d'après Goya. En continuant mes recherches, je tombe sur des articles qui disaient qu'Ava Gardner avait inspiré Fellini pour "La Dolce Vita" avec Anita Ekberg. Je crois que le roman pose cette question, et ces images qui l'innervent, sorte d'enquête, sont peut-être une rêverie... 

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Il y a eu un travail documentaire important au départ mais que je laisse ensuite de côté, pour avoir une certaine liberté. 

J'ai une formation de plasticien, j'ai d'abord  produit des images. Depuis, je me suis inscrit dans une démarche d'écriture, mais je ne pouvais pas d'un coup me débarrasser des images : elles restent au cœur de mon travail et de mes questionnements. Les images ont une capacité à infuser qui m'intéresse, comme la façon dont elles circulent, se superposent, se racontent, tels des palimpsestes. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Quand on la croisait et qu'on lui demandait : -" Etes vous Ava Gadner ? Elle répondait : Non, une femme qui lui ressemble."

"Les nuits d'Ava", racontent l'histoire de ce monde, des rires, de l'alcool, des colères, des fuites, des chansons, et la mélancolie d'Ava Gardner aussi....

Programmation musicale :

Ava Gardner, Can't help loving that man (1951)

Site des Editions Actes Sud

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration