Au pays des hobbits : l’Homme de Florès

Dans le laboratoire d'Antoine Balzeau
Dans le laboratoire d'Antoine Balzeau - D.R.
Dans le laboratoire d'Antoine Balzeau - D.R.
Dans le laboratoire d'Antoine Balzeau - D.R.
Publicité

Que faire avec un crâne de la taille d’un pamplemousse ?

Avec
  • Antoine Balzeau Paléoanthropologue, chercheur au CNRS et au Muséum national d’Histoire naturelle.

Il faut dire que le petit bonhomme est haut comme trois pommes, a le cerveau de la taille d’un pamplemousse, une drôle de trogne et fut notre contemporain…

Bienvenue au pays des Hobbits… dans la grotte de Liang Bua, sur l’île de Florès et non pas Lillipit. Parfois la recherche anthropologique s’emballe, c’est actuellement le cas, autour de cet individu d’exception, L’homme de Florès, qui génère intérêt et débats au sein de la communauté scientifique. Fut-il atteint de nanisme, de trisomie, du syndrome de Laron ou tout simplement de crétinisme ? Quoiqu’il en soit, que fait-on avec 400 cm3 de cervelle sous le crâne, pas grand-chose, ou tout au contraire ?

Publicité
La Question du jour
6 min

Avec Antoine Balzeau, chargé de recherche au CNRS.

L'équipe