Publicité
En savoir plus
Note manuscrite de Pascal...
Note manuscrite de Pascal...
© Radio France - D.R.

Le faux, l’apocryphe, le controuvé, portent sur toutes les périodes archéologiques. Ils peuvent d’ailleurs curieusement contribuer aux grandes avancées de cette science humaine. Le frauduleux, la contrefaçon archéologiques ont eu leur maitre, « Balzac du faux », qui produisit en 1860 quelques grands textes de César à Vercingétorix, Divitiac à Cicéron, Lazare –le ressuscité- à Saint-Pierre, ou de Cléopâtre à Marc-Antoine…

Avec Gérard Coulon , conservateur en chef du Patrimoine

Publicité
Références

L'équipe

Vincent Charpentier
Vincent Charpentier
Vanessa Nadjar
Réalisation
Catherine Donné
Collaboration