Publicité
En savoir plus

**Pour la première fois en France, d’exceptionnelles peintures, aux couleurs d’une incroyable fraîcheur ont été exhumées, lors des fouilles du site de la Verrerie de Trinquetaille, en Arles. **

Une joueuse d'instrument à cordes
Une joueuse d'instrument à cordes
© Radio France - Julien Boislève

Les fouilles du site de la Verrerie de Trinquetaille, en Arles, viennent de mettre au jour une très riche demeure antique. Datée des années 70 à 20 avant notre ère, celle-ci appartenait probablement aux élites dirigeantes de la cité : Romains installés dans la colonie ou notables locaux, cherchant à affirmer leur mode de vie romain.

Publicité

Pour la première fois en France, d’exceptionnelles peintures, aux couleurs d’une incroyable fraîcheur sont exhumées. Ces enduits peints du IIe style pompéien représentent de grands personnages sur fond vermillon. Moins d’une dizaine de ces peintures est connue en Italie dont le *cubiculum * 4 de la villa des Mystères de Pompéï, la villa de P. Fannius Synistor à Boscoreale. Visite du chantier avec Marie-Pierre Rothé , Alain Genot archéologues départementaux, et Julien Boislève « toichographologue » à l'Inrap. (Reportage)