France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Le théâtre gaulois de l’oppidum de Corent, auvergne, fouille de M. Poux
Le théâtre gaulois de l’oppidum de Corent, auvergne, fouille de M. Poux

Le théâtre gaulois de l’oppidum de Corent, auvergne, fouille de M. Poux ©DR

Les récentes fouilles de Corent ne cessent de révéler d’étonnantes surprises. Avec Gergovie et Gondole, Corrent est une des trois grandes cités d’un des deux plus puissants peuples de la gaule indépendante : les Arvernes. Après son sanctuaire, la « maison de Vercingétorix » des fibules d’or, les fouilles viennent de révéler un monument hémicyclique antérieur à la conquête romaine, un théâtre. Mais quel spectacle pouvait-il s’y dérouler ?

Publicité

Le site archéologique du Puy de Corent se situe à une quinzaine de kilomètres au sud-est de la ville actuelle de Clermont-Ferrand en Auvergne. Aujourd’hui inhabité, il recèle de nombreux vestiges datés du Néolithique (troisième millénaire avant J.-C.) à la fin de l’époque romaine (quatrième siècle après J.-C.). Au premier siècle avant notre ère, il est le siège d'une grande ville gauloise : un oppidum vaste de plusieurs dizaines d'hectares, dont l'importance est signalée par la présence de milliers de monnaies et de tessons d'amphores à vin importées d'Italie. Les fouilles menées depuis 2001 se concentrent sur le centre de l'agglomération, occupé par un vaste sanctuaire environné de quartiers d'habitat. L'ampleur des vestiges et la richesse des objets retrouvés identifient le site de Corent à la capitale politique et économique du peuple arverne avant la conquête romaine.

Avec** Matthieu Poux, ** Professeur d’archéologie à l’Université de Lyon II.

Références

L'équipe

Yaël Mandelbaum
Collaboration
Dany Journo
Réalisation