Des éclairs traversent le ciel tandis qu'un passant observe les projections sur les immeubles célébrant les 100 ans du Parti communiste chinois.
Des éclairs traversent le ciel tandis qu'un passant observe les projections sur les immeubles célébrant les 100 ans du Parti communiste chinois. ©AFP - NOEL CELIS
Des éclairs traversent le ciel tandis qu'un passant observe les projections sur les immeubles célébrant les 100 ans du Parti communiste chinois. ©AFP - NOEL CELIS
Des éclairs traversent le ciel tandis qu'un passant observe les projections sur les immeubles célébrant les 100 ans du Parti communiste chinois. ©AFP - NOEL CELIS
Publicité

Sur le plan du respect des droits de l'homme, l'Europe et le pays de Xi Jinping, qui fête ce 1er juillet les 100 ans du Parti communiste chinois, ont de nombreux différends. Qu'en est-il sur le plan commercial ? Les intérêts économiques empêchent-t-ils de prendre position trop frontalement ?

Avec
  • Juliette Genevaz maîtresse de conférence en sciences politiques à Lyon 3
  • David Baverez investisseur, installé depuis 2012 à Hong Kong
  • Antoine Bondaz Chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique, enseignant à Sciences Po

La Chine a commencé aujourd’hui les festivités liées au centième anniversaire du Parti Communiste Chinois fondé à Shanghai en juillet 1921. L’occasion pour Xi Jin Ping de rappeler que les impérialistes avaient conduit la Chine à devenir une "demi-colonie" au XIX e siècle et que les Chinois ne permettraient jamais à une force étrangère "de les agresser, de les opprimer, d’en faire des esclaves." Un discours qui visait implicitement les États-Unis alors même que ceux-ci tentent de bâtir un front contre les volontés de puissance de Pékin. Front dans lequel ils ont tenté d’entraîner l’Europe, divisée et réticente, lors du dernier sommet de l’OTAN à Bruxelles. Alors, a-t-on les moyens de s'opposer à la Chine ? 

L'équipe