Emmanuel Macron devant le mémorial des victimes du génocide, lors de sa visite à Kigali le 27 mai 2021
Emmanuel Macron devant le mémorial des victimes du génocide, lors de sa visite à Kigali le 27 mai 2021
Emmanuel Macron devant le mémorial des victimes du génocide, lors de sa visite à Kigali le 27 mai 2021 ©AFP
Emmanuel Macron devant le mémorial des victimes du génocide, lors de sa visite à Kigali le 27 mai 2021 ©AFP
Emmanuel Macron devant le mémorial des victimes du génocide, lors de sa visite à Kigali le 27 mai 2021 ©AFP
Publicité
Résumé

Tandis que l'Allemagne déclarait avoir perpétré un génocide contre les Héréros et Namas, Emmanuel Macron a reconnu la responsabilité de la France dans génocide des Tutsis. La politique mémorielle connaît-elle un tournant générationnel ? Quels sont les moyens impartis à cette reconnaissance ?

avec :

Sandrine Lefranc (Politiste et sociologue, chargée de recherche au CNRS, spécialiste des rapports entre mémoire et politique dans les démocraties occidentales), Sébastien Ledoux (Chercheur en histoire contemporaine à l'université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et enseignant à Sciences Po Paris, spécialiste des enjeux de mémoire), Sylvie Thénault (Historienne, directrice de recherche CNRS au Centre d'histoire sociale du XXe siècle, spécialiste de la colonisation en Algérie et de la guerre d’indépendance algérienne).

En savoir plus

Le déplacement d’Emmanuel Macron au Rwanda et le discours qu’il y a tenu ont remis sur le devant de la scène une des constantes de cette présidence : la question de la mémoire historique.

Avant son élection, Emmanuel Macron avait insisté sur le nécessaire travail à entreprendre vis-à-vis des événements traumatiques du XXe siècle : guerre d’Algérie, colonisation, mais aussi rôle de la France dans une Afrique décolonisée.

Publicité

Dans ce but, le président de la République a commandé plusieurs rapports à des historiens, que ce soit à propos de la restitution d’œuvres d’art, des crimes commis pendant la colonisation en Algérie, ou du rôle de l'armée française avant et pendant le génocide des Tutsis au Rwanda.

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Hugo Boursier
Collaboration
Rémi Baille
Collaboration
Bruno Baradat
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Adèle Rosier
Collaboration