Instructions sanitaires dans le lycée Pierre et Marie Curie à Château-Gontier, le 31 août 2020. ©AFP - Damien Meyer
Instructions sanitaires dans le lycée Pierre et Marie Curie à Château-Gontier, le 31 août 2020. ©AFP - Damien Meyer
Instructions sanitaires dans le lycée Pierre et Marie Curie à Château-Gontier, le 31 août 2020. ©AFP - Damien Meyer
Publicité
Résumé

Voix multiples voire contradictoires, changements de cap, hésitations... Depuis le début de la crise sanitaire, la communication du gouvernement apparaît complexe. Comment prendre des décisions quand on manque de connaissances ? Le gouvernement a-t-il assez fait preuve de pédagogie ?

avec :

Caroline Ollivier-Yaniv (Politologue, professeure à l'université Paris-Est Créteil et co-directrice du Céditec (Centre d'étude des discours, images, textes écrits, communication)), Thomas Mesnier (Député LREM de Charente et médecin de formation, rapporteur général de la commission des Affaires sociales), Christian Lehmann (Médecin généraliste à Poissy dans les Yvelines et romancier).

En savoir plus

Tout au long de la semaine dernière, la tension est montée autour du Conseil de défense qui s’est tenu vendredi. Devrait-il restreindre les déplacements dans certaines régions, voire annoncer des mesures plus difficiles encore ?

Au vu de telles prémisses, les déclarations du Premier ministre vendredi sont apparues en-deçà des attentes et pointent un des paradoxes de cette crise : vouloir plus de marge de manœuvre pour chacune et chacun de nous tout en demandant à l’Etat une protection globale.

Publicité

Il faut dire que, depuis six mois, le feuilleton du masque, de ses usages et de ses mésusages, mais aussi la question non résolue de la disponibilité des vaccins à Noël nourrissent des attitudes de défiance vis-à-vis des politiques publiques pour lutter contre le virus.

La communication gouvernementale peut-elle est transparente et cohérente en temps de crise ?

Il y a eu des mensonges originels. (...) Je ne connais pas un.e patient.e depuis huit mois qui ne soit pas persuadé.e que le gouvernement a menti sur quelque chose de très important : la question des masques. C’est ce qui a plombé la communication gouvernementale même quand celle-ci veut se mettre à la hauteur des citoyens. Christian Lehmann

On est devant un crise sans précédent, couplée à une crise démocratique plus vieille de la confiance. (...) Quand on sait qu'on découvre au fil du temps davantage sur ce virus, il faut renouer la confiance par un discours le plus transparent et cohérent possible. Thomas Mesnier 

Il faut éviter les contradictions internes, L'injonction à la responsabilisation assortie à une contrainte coercitive très forte en mars dernier en est une, et elle ne va pas dans le sens de la confiance. C'est un sujet qui va se poser au moment où on va mettre sur le marché un vaccin sûr. Caroline Ollivier-Yaniv

43 min

Pour aller plus loin : 

- La nouvelle campagne du Ministère des Solidarités et de la Santé publiée le 12 septembre 2020