Le Capitole, à Washington, le 20 janvier 2021.
Le Capitole, à Washington, le 20 janvier 2021.
Le Capitole, à Washington, le 20 janvier 2021.  ©AFP - ROBERTO SCHMIDT
Le Capitole, à Washington, le 20 janvier 2021. ©AFP - ROBERTO SCHMIDT
Le Capitole, à Washington, le 20 janvier 2021. ©AFP - ROBERTO SCHMIDT
Publicité
Résumé

"Je sais que les forces qui nous divisent sont profondes et réelles", a déclaré Joe Biden dans son discours d'investiture, ce soir, multipliant les appels à "l'unité", après quatre années de présidence de Donald Trump. Quelles sont ces "forces" ? Que peuvent entrainer ces divisions ?

avec :

Jennifer Sessions (Historienne, professeure associée à l'Université de Virginia à Charlottesville (Etats-Unis)), Romain Huret (Historien des Etats-Unis, directeur d'études à l'EHESS), Alice Béja (Maîtresse de conférences en études américaines à Sciences Po Lille, chercheuse au CERAPS/CNRS).

En savoir plus

L’arrivée du nouveau président se fait dans un contexte qualifié par les médias américains de "profonde division". Joe Biden a d’ailleurs placé son serment d’investiture sous l’égide de l’Amerique unie avec la promesse de guérir le pays.

Mais de quel mal souffre la première puissance au monde ?

Publicité

Cette division, le pays l’a connue au XIXe siècle pendant la guerre civile, dans les années 1960 avec le combat pour les droits civiques, ou le mouvement contre la guerre du Vietnam.

Alors en quoi la situation actuelle serait-elle plus grave ?

À réécouter : Investiture de Joe Biden : recoller les morceaux de la démocratie américaine, avec Yasha Mounk, Laurence Nardon et Alice Kaplan

Pour aller plus loin :