Symphonie en blanc n°3
Symphonie en blanc n°3 - James Abbott McNeill Whistler
Symphonie en blanc n°3 - James Abbott McNeill Whistler
Symphonie en blanc n°3 - James Abbott McNeill Whistler
Publicité

La cadence de nos journées remodelée par le couvre-feu, l'avenir dessiné au rythme de calendriers sans cesse ajournés: vivons-nous depuis plus d'un an dans un temps subi ? Tandis que le caractère extraordinaire de la période s'efface, notre perception du temps est-elle définitivement métamorphosée ?

Avec
  • Pascal Chabot philosophe
  • Caterina Zanfi Philosophe, chercheuse au CNRS, spécialiste de Bergson

Alors que la perspective d’une sortie progressive des restrictions spatiales et temporelles que nous connaissons depuis plus d’un an se profile en Europe, les réflexions sur les changements de rythme que nous avons connu en quelques mois se multiplient.

C’est le cas du texte de la Conversation Mondiale offert par la philosophe Caterina Zanfi, chercheuse au CNRS. Elle y réfléchit entre autres à ce virus qui s’est transformé en maître des horloges, à la cohabitation de nos impatiences et de nos urgences, mais aussi au temps de la politique face au temps biologique de la planète.

Publicité

En dialogue avec elle, un autre philosophe, Pascal Chabot, enseignant à Bruxelles, auteur récent d’un excitant essai de chronosophie, « Avoir le temps » qui vient de paraître aux Puf. Un ouvrage écrit en temps de confinement qui ne pouvait pas ne pas intégrer le virus et ses mutations  à sa réflexion.

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Production
Hugo Boursier
Collaboration
Rémi Baille
Collaboration
Bruno Baradat
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Alexandre Manzanares
Réalisation
Adèle Rosier
Collaboration