En Allemagne, Italie et Pologne, les rééditions de Mein Kampf avaient été autorisées dès que les droits étaient tombés dans le domaine public.
En Allemagne, Italie et Pologne, les rééditions de Mein Kampf avaient été autorisées dès que les droits étaient tombés dans le domaine public.
En Allemagne, Italie et Pologne, les rééditions de Mein Kampf avaient été autorisées dès que les droits étaient tombés dans le domaine public.
En Allemagne, Italie et Pologne, les rééditions de Mein Kampf avaient été autorisées dès que les droits étaient tombés dans le domaine public.
En Allemagne, Italie et Pologne, les rééditions de Mein Kampf avaient été autorisées dès que les droits étaient tombés dans le domaine public.
Publicité
Résumé

En rééditant Mein Kampf, les éditions Fayard se sont engagés dans des choix éditoriaux délicats. Comment restituer de ce lourd héritage du XXe siècle l'intérêt scientifique ? A qui cet ouvrage s'adresse-t-il ? Peut-on envisager des répercussions sur la réédition d'autres écrits jusque là interdits ?

avec :

Elie Barnavi (Historien et diplomate), Stefan Martens (directeur adjoint de l’institut historique allemand et directeur du département Histoire contemporaine, rédacteur de la revue Francia (XIXe et XXe siècles)).

En savoir plus

Les éditions Fayard viennent d’annoncer la parution prochaine, le 2 juin, de la nouvelle édition annotée par des historiennes et historiens de Mein Kampf d’Adolf Hitler. Une édition dont l’annonce, il y a cinq ans, avait provoqué de vifs débats entre chercheurs et politiques.
Vous pouvez entendre aux Matins de France Culture l’éditrice et le directeur de cet ouvrage titré «  Historiciser le Mal » et sous-titré « Une édition critique de Mein Kampf ».

Ce soir nous allons nous intéresser à l’écho mondial de cet ouvrage tombé dans le domaine public en 2006 et republié depuis en Allemagne, en Italie et en Pologne.

Publicité

Pour en parler, les historiens Stefan Martens directeur adjoint de l’Institut historique allemand de Paris et contributeur de cet ouvrage et Elie Barnavi, professeur émérite d’histoire de l’Universite de Tel-Aviv, ancien ambassadeur d’Israel en France et conseiller du musée de l’Europe de Bruxelles.

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Hugo Boursier
Collaboration
Rémi Baille
Collaboration
Bruno Baradat
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Adèle Rosier
Collaboration