"Sur la santé revenue, sur le risque disparu, sur l'espoir sans souvenir, j'écris ton nom" - Paul Eluard peut-il encore nous rassurer ? ©Getty - Amtitus
"Sur la santé revenue, sur le risque disparu, sur l'espoir sans souvenir, j'écris ton nom" - Paul Eluard peut-il encore nous rassurer ? ©Getty - Amtitus
"Sur la santé revenue, sur le risque disparu, sur l'espoir sans souvenir, j'écris ton nom" - Paul Eluard peut-il encore nous rassurer ? ©Getty - Amtitus
Publicité
Résumé

Etat d'urgence sanitaire, état d'urgence sécuritaire, état d'urgence numérique... jusqu'où peut s'étendre l'urgence et quelles en sont les conséquences pour nos libertés ? Dans son fameux poème, Eluard écrit "Liberté" sur "la santé revenue" et le "risque disparu". Où l’écrire désormais ?

avec :

François Saint-Bonnet (professeur de droit à l’Université Paris 2, spécialiste des questions de liberté et de sécurité. Auteur notamment de « A l'épreuve du terrorisme : les pouvoirs de l'Etat », ed. Gallimard.), Peggy Avez (Philosophe, créatrice du site Simone et les philosophes, membre associée au sein de l'UMR Savoirs, textes, langage de Lille), Stéphanie Hennette-Vauchez (Professeure de droit à l'université Paris-Nanterre et directrice du Centre de recherches et d'études sur les droits fondamentaux).

En savoir plus

L’Assemblée Nationale était réunie ce week-end pour prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février prochain. Un texte qui sera examiné mercredi au Sénat avant de revenir en deuxième lecture à l’Assemblée. 

Une situation d’exception qui fait suite, depuis 2015, à un état d’urgence lié au risque terroriste, dont on a vu qu’il n’avait pas disparu, et fait craindre aux spécialistes des libertés publiques que la France ne s’installe durablement dans un régime où les droits de manifester, de se réunir, ainsi que le droit d’association ne soient durablement entamés. 

Publicité

Pour autant, la situation semble bien exceptionnelle. Mais alors quel rôle pour la délibération législative, la justice administrative, et pourquoi pas les citoyens eux-mêmes ? 

32 min