Emmanuel Macron et Angela Merkel tiennent une conférence de presse, mercredi 18 mai 2020, pour annoncer un fond de solidarité européenne afin de palier à la crise économique
Emmanuel Macron et Angela Merkel tiennent une conférence de presse, mercredi 18 mai 2020, pour annoncer un fond de solidarité européenne afin de palier à la crise économique  ©AFP - Kay Nietfeld
Emmanuel Macron et Angela Merkel tiennent une conférence de presse, mercredi 18 mai 2020, pour annoncer un fond de solidarité européenne afin de palier à la crise économique ©AFP - Kay Nietfeld
Emmanuel Macron et Angela Merkel tiennent une conférence de presse, mercredi 18 mai 2020, pour annoncer un fond de solidarité européenne afin de palier à la crise économique ©AFP - Kay Nietfeld
Publicité

La crise sanitaire a fait bondir les dettes des États, à tel point qu'Emmanuel Macron et Angela Merkel ont proposé, mercredi 18 mai, un plan de relance de 500 milliards d'euros. Ce dispositif est-il si loin de la traditionnelle cure d'austérité ?

Avec
  • Anselm Jappe philosophe
  • George Papaconstantinou professeur à l’Institut Universitaire Européen, ancien ministre des Finances grec (2009-2011)
  • Mathilde Lemoine Economiste et cheffe économiste du groupe Edmond de Rothschild

La présentation hier, d’un plan franco-allemand de relance de l’économie européenne a mis fin, momentanément, aux doutes sur la capacité de l’Union européenne  à  s’engager auprès des États qui la composent pour limiter les effets de la crise économique et sociale à venir.

Momentanément en effet car, comme le note la presse espagnole aujourd’hui, ce plan qui n’est pas encore adopté par les Vingt-Sept, demande à chacun des États de suivre "des politiques économiques saines".  Un vocabulaire qui rappelle celui utilisé par cette même Europe au lendemain de la crise grecque.
 

Publicité

L’activiste et journaliste Naomi Klein craignait, fin avril, que la facture à payer ne soit celle de l’austérité. Celle-ci est-elle désormais enterré ? : c’est la question que nous allons poser à nos trois invités.

Depuis le début du confinement, l'équipe du Temps du débat a  rassemblé sur le site de France Culture, plus d’une trentaine de textes  d’écrivains, d’artistes ou d’intellectuels du monde entier qui nous ont  donné leur regard sur la crise en cours. Nous vous invitons à lire la  contribution de Roberto Beneduce : "Le seul vaccin efficace, c’est de conserver la mémoire de ce qui vient de se passer"

Toutes les chroniques de la série Coronavirus, une conversation mondiale sont disponibles ici

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Production
Assia Khalid
Réalisation
Hugo Boursier
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Thomas Dutter
Réalisation
Marie-Laure Ciboulet
Réalisation
Rémi Baille
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Alexandre Manzanares
Réalisation
Chloë Cambreling
Chloë Cambreling
Chloë Cambreling
Production déléguée