Le Premier Ministre italien, Giuseppe Conte et Paolo Gentiloni, ancien Président du conseil et actuel commissaire européen (Rome, le 01/06/2018)
Le Premier Ministre italien, Giuseppe Conte et Paolo Gentiloni, ancien Président du conseil et actuel commissaire européen (Rome, le 01/06/2018)
Le Premier Ministre italien, Giuseppe Conte et Paolo Gentiloni, ancien Président du conseil et actuel commissaire européen (Rome, le 01/06/2018)  ©Maxppp - Alessandra Benedetti
Le Premier Ministre italien, Giuseppe Conte et Paolo Gentiloni, ancien Président du conseil et actuel commissaire européen (Rome, le 01/06/2018) ©Maxppp - Alessandra Benedetti
Le Premier Ministre italien, Giuseppe Conte et Paolo Gentiloni, ancien Président du conseil et actuel commissaire européen (Rome, le 01/06/2018) ©Maxppp - Alessandra Benedetti
Publicité
Résumé

Après un été de crise politique, le gouvernement italien semble s'être stabilisé. La visite de Macron à Rome pourrait marquer un regain de confiance entre les deux pays après l’ère Salvini. Mais le programme de la nouvelle coalition reste à définir. Quel rôle veut jouer l’Italie en Europe ?

avec :

Elisa Marcobelli (Post-doctorante, experte histoire de la fondation Jean Jaurès, spécialiste de l’Italie et l’Allemagne, EHESS), Giuliano Da Empoli (Essayiste et ancien conseiller politique de Matteo Renzi), Aliénor Ballangé (enseignante en sciences politiques à Sciences Po Bordeaux).

En savoir plus

Nous sommes en direct des rendez-vous d’histoire de Blois comme de nombreuses émissions de France Culture aujourd’hui et demain ainsi que dimanche. Les rendez-vous de cette année ont pour thème l’Italie, à l’occasion du 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci et de la pose de la première pierre du château de Chambord.

Nous avons choisi ce soir de débattre des rapports de l’Italie à l’Europe. De toutes les nations européennes en effet, l’Italie a été historiquement la plus européenne d’entre elles.

Publicité

Néanmoins, ces derniers mois, les dirigeants Italiens ont montré une hostilité toute particulière aux institutions de Bruxelles.

Trois invités ce soir en direct de l’Auditorium de la bibliothèque de l’abbé Grégoire à Blois, nous allons tenter de comprendre le sens de ces déclarations, parfois contradictoires, vis-à-vis de la politique européenne.

Pour aller plus loin :

"Paolo Gentiloni, l'homme qui doit réconcilier l'Italie et l'Europe", Le Point, le 09/10/2019

"Que dit le cas italien de l’évolution des populismes ?", La Croix, le 26/09/2019

"L'Italie espère de la souplesse de la part de l'Europe pour son budget, La Croix, le 06/09/2019

"Le retour d'une Italie fragile dans le concert européen", Les Echos, le 24/09/2019

"L’été meurtrier de la politique italienne", Le Monde, le 17/09/2019 [Abonnés]

"Matteo Renzi : « Il faut empêcher le retour aux urnes voulu par Matteo Salvini »" Entretien accordé au Monde, le 16/09/2019

Sur nos invités:

L'Italie et son Parlement, sur le site de la Fondation Jean Jaurès, le 08/10/2019

Aliénor Ballangé, « L’hétérologie de l’Europe : crise identitaire ou défi altéritaire ? », Le Philosophoire, 2015/1 (n° 43), p. 135-149.

Quo vadis, Italia ? Tumultes, dir. Federico Tarragoni, n° 53, octobre 2019: article d'Aliénor Ballangé : Mémoire et réception de l’eurofédéralisme dans l’Italie d’aujourd’hui.

"Quo vadis Italia" dans la revue Tumultes, ", 

Elisa Marcobelli, La France de 1914 était-elle antimilitariste ? Les socialistes et la Loi de trois ans, Editions Jean Jaurès2013

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Hugo Boursier
Collaboration
Thomas Dutter
Réalisation
Rémi Baille
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Chloë Cambreling
Production déléguée