A Nantes, lors de la manifestation contre le projet de réforme des retraites (le 07/10/2019)
A Nantes, lors de la manifestation contre le projet de réforme des retraites (le 07/10/2019)
A Nantes, lors de la manifestation contre le projet de réforme des retraites (le 07/10/2019) ©AFP - Loic VENANCE
A Nantes, lors de la manifestation contre le projet de réforme des retraites (le 07/10/2019) ©AFP - Loic VENANCE
A Nantes, lors de la manifestation contre le projet de réforme des retraites (le 07/10/2019) ©AFP - Loic VENANCE
Publicité
Résumé

Des manifestations des Gilets Jaunes à celles contre le projet de réforme de retraites, les techniques des black blocks semblent s'être multipliées et banalisées. Le nombre de militants radicaux a-t-il augmenté ? Y a-t-il une tentation de l’émeute ? Et si oui, comment l'expliquer ?

avec :

Nicole Klein (Ancienne préfète de la Loire-Atlantique et de la région Pays de la Loire), Romain Huet (Maître de conférence en sciences de la communication à l’université de Rennes-2.), Déborah Cohen (Maître de conférences à l'université de Rouen).

En savoir plus

Les deux journées d’action de jeudi dernier et d’hier contre la réforme des retraites ont montré qu’il était possible de manifester sans que cette démonstration de force se termine par un début d’émeute.

Car, depuis le début des années 2000, que ce soit lors de réunion du G7, de manifestations contre la loi travail, ou de samedi des gilets jaunes, la pratique émeutière est revenue sur le devant de la scène.

Publicité

La cristallisation sur les black blocks et sur les déprédations contre les biens commises par le cortège de tête ont fourni aux médias l’occasion de feuilletonner sur les formes modernes de l’insurrection.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Sur les violences en manifestation :

Des figures contemporaines : Black blocks et Gilets Jaunes :

Analyses, pour aller plus loin :

Sur nos invité.es :

Romain HUËT, maître de conférences en sciences de la communication à l'Université Rennes 2, auteur du livre Le vertige de l'émeute : de la Zad aux Gilets jaunes (PUF, 2019).

Déborah COHEN, maîtresse de conférences en histoire à l’université de Rouen. Elle est notamment l’auteure de « Peuple » (Anamosa, mars 2019). 

Nicole KLEIN, ancienne préfète de Loire Atlantique (mars 2017 - octobre 2018), de Seine-Maritime (janvier 2016 - mars 2017), de la Somme (juillet 2014 - décembre 2015).

En savoir plus : Les leçons politiques des ronds-points de Laurent Jeanpierre / Le vertige de l'émeute de Romain Huet

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Hugo Boursier
Collaboration
Thomas Dutter
Réalisation
Rémi Baille
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Chloë Cambreling
Production déléguée