Des employés de la ville de Saint-Malo utilisent des pochoirs pour marquer les lignes de circulation dédiées aux vélos et aux bus le 11 mai 2020, premier jour du déconfinement en France.
Des employés de la ville de Saint-Malo utilisent des pochoirs pour marquer les lignes de circulation dédiées aux vélos et aux bus le 11 mai 2020, premier jour du déconfinement en France.
Des employés de la ville de Saint-Malo utilisent des pochoirs pour marquer les lignes de circulation dédiées aux vélos et aux bus le 11 mai 2020, premier jour du déconfinement en France.  ©AFP - Damien Meyer
Des employés de la ville de Saint-Malo utilisent des pochoirs pour marquer les lignes de circulation dédiées aux vélos et aux bus le 11 mai 2020, premier jour du déconfinement en France. ©AFP - Damien Meyer
Des employés de la ville de Saint-Malo utilisent des pochoirs pour marquer les lignes de circulation dédiées aux vélos et aux bus le 11 mai 2020, premier jour du déconfinement en France. ©AFP - Damien Meyer
Publicité
Résumé

Alors que les mobilités ont été le premier véhicule du virus, allons-nous modifier nos manières de bouger pour aller faire nos courses et nous rendre à notre travail ? Les risques sanitaires du déconfinement vont-ils accélérer les modes de mobilités plus durables ?

avec :

Marie Huyghe (Ingénieure et docteure en aménagement du territoire, associée au laboratoire de recherche CNRS-CITERES de Tours, consultante en mobilité), Sylviane Rault (Adjointe à la mairie de Rennes en charge des mobilités, Conseillère Communautaire de Rennes Métropole, groupe écologiste EELV), Vincent Kaufmann (Professeur de sociologie urbaine et d'analyse des mobilités à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), directeur du Laboratoire de sociologie urbaine (LaSUR) et directeur scientifique du Forum Vies Mobiles).

En savoir plus

Après avoir connu un monde à l’arrêt, la France a, depuis cinq jours, recommencé à bouger.

À pied, en voiture, en vélo, et peut-être moins qu’avant dans les transports en commun .

Publicité

En deux mois, nous avons appris un nouveau vocabulaire de spécialistes des transports et de la mobilité : désormais une plage se doit d’être dynamique et l’urbanisme est devenu tactique.

Pour autant, le monde du transport va-t-il être modifié par de nouveaux comportements et des politiques renouvelées ? La voiture, menacée par les préoccupations climatiques, va-t-elle regagner de la place qu’elle avait perdu ? La moyenne distance va-t-elle se passer de l’avion ? 

On le voit, c’est à toutes les échelles, urbaine, rurale, locale, nationale et internationale que se jouera la partie .

Depuis le début du confinement, l'équipe du Temps du débat a rassemblé sur le site de France Culture, plus d’une trentaine de textes d’écrivains, d’artistes ou d’intellectuels du monde entier qui nous ont donné leur regard sur la crise en cours. Nous vous invitons à lire la contribution de Nicolas Gilsoul : "Sommes-nous prêts à ré-entendre la mélodie du Silence ?".

Toutes les chroniques de la série Coronavirus, une conversation mondiale sont disponibles ici

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Antoine Tricot
Collaboration
Assia Khalid
Réalisation
Hugo Boursier
Collaboration
Thomas Dutter
Réalisation
Rémi Baille
Collaboration
Peire Legras
Réalisation
Fanny Richez
Collaboration
Chloë Cambreling
Production déléguée