Le 26 mars 2021, une manifestation se tenait à Paris pour protester contre la réforme. Malgré les nombreuses contestations depuis sa présentation, elle devrait être appliquée dès le 1er juillet.
Le 26 mars 2021, une manifestation se tenait à Paris pour protester contre la réforme. Malgré les nombreuses contestations depuis sa présentation, elle devrait être appliquée dès le 1er juillet.
Le 26 mars 2021, une manifestation se tenait à Paris pour protester contre la réforme. Malgré les nombreuses contestations depuis sa présentation, elle devrait être appliquée dès le 1er juillet. ©Maxppp - Sadak Souici
Le 26 mars 2021, une manifestation se tenait à Paris pour protester contre la réforme. Malgré les nombreuses contestations depuis sa présentation, elle devrait être appliquée dès le 1er juillet. ©Maxppp - Sadak Souici
Le 26 mars 2021, une manifestation se tenait à Paris pour protester contre la réforme. Malgré les nombreuses contestations depuis sa présentation, elle devrait être appliquée dès le 1er juillet. ©Maxppp - Sadak Souici
Publicité
Résumé

Erreurs de calculs, précarisation accrue, circonstances peu propices : les critiques visant l'assurance-chômage sont nombreuses. Est-ce l'instauration d'un modèle d'épargne-activité, réduisant à néant le principe de solidarité ? Pour quels effets sur l'endettement et la réinsertion vers l'emploi ?

avec :

Claire Vivès (Sociologue, chercheure au Centre d’études de l’emploi et du travail au Lise, le laboratoire de sociologie du Cnam (Conservatoire national des arts et métiers)), Marylise Léon (Secrétaire nationale de la CFDT), Stéphane Carcillo (Economiste, Chef de la Division Emploi et Revenus à l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques chercheur associé à Sciences Po).

En savoir plus

C’est une réforme qui dure: imaginée pour  le programme du candidat Macron, elle prend une première forme à l’été 2019, puis a évolué depuis. 

Tout le monde la pensait enterrée par la crise de la Covid.
Mais voilà qu’elle resurgit avec une mise en application rapide, au 1 er juillet prochain.
Les syndicats ne l’entendent pas ainsi : ils veulent aller devant le conseil d’Etat pour empêcher son application.

Publicité

Mais que dit vraiment cette réforme ? A qui s’adresse-t-elle ? Frappe-t-elle plus durement les plus précaires comme l’avancent les syndicats ? Est-elle encore nécessaire quand tous les paramètres qui la composent ont été bouleversés par la crise ?

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Hugo Boursier
Collaboration
Rémi Baille
Collaboration
Bruno Baradat
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Adèle Rosier
Collaboration