Le modèle allemand est-il un modèle Merkel ?

La chancelière Merkel en conférence de presse le 17 avril 2013 à Berlin
La chancelière Merkel en conférence de presse le 17 avril 2013 à Berlin ©AFP - ODD ANDERSEN
La chancelière Merkel en conférence de presse le 17 avril 2013 à Berlin ©AFP - ODD ANDERSEN
La chancelière Merkel en conférence de presse le 17 avril 2013 à Berlin ©AFP - ODD ANDERSEN
Publicité

Armin Laschet vient d’être élu à la tête de la CDU et sera probablement candidat à la chancellerie en septembre 2021. Avec le départ d’Angela Merkel s’annonce la fin d’un certain style et d’une pratique du pouvoir. Plus de 15 ans après sa première élection, peut-on parler d'un modèle Merkel ?

Avec
  • Eric-André Martin Secrétaire général du Comité d’études des relations franco-allemandes (Cerfa) de l'Ifri, spécialiste de la politique européenne et des relations internationales de l’Union européenne
  • Emmanuel Droit Professeur d'histoire contemporaine à Sciences Po Strasbourg, ancien directeur adjoint du Centre Marc Bloch
  • Michèle Weinachter Maître de conférences en études germaniques contemporaines à l’Université de Cergy Pontoise et à Sciences-po Saint-Germain-en-Laye, membre du comité de rédaction de la revue Allemagne d'aujourd’hui

Ce week-end, le premier parti d’Allemagne - la CDU - s’est élu un nouveau président Armin Laschet, qui aura sûrement la volonté de succéder, aux prochaines élections législatives de septembre, à Angela Merkel.

Celle-ci, au pouvoir depuis quinze ans, a en effet décidé de ne pas se représenter.

Publicité

C’est donc l’occasion de revenir sur ces années de pouvoir depuis sa première investiture jusqu’à la crise du coronavirus en passant par la crise de la dette de 2008,  l’abandon du nucléaire, l’accueil surprise de centaines de milliers de réfugié.es et l’adoption du mariage homosexuel.

Affaires étrangères
58 min

Pour aller plus loin :

L'équipe