Steeve Briois et Marine Le Pen au marché d'Hénin-Beaumont le 8 mai 2022.
Steeve Briois et Marine Le Pen au marché d'Hénin-Beaumont le 8 mai 2022.
Steeve Briois et Marine Le Pen au marché d'Hénin-Beaumont le 8 mai 2022. ©AFP - FRANCOIS NASCIMBENI
Steeve Briois et Marine Le Pen au marché d'Hénin-Beaumont le 8 mai 2022. ©AFP - FRANCOIS NASCIMBENI
Steeve Briois et Marine Le Pen au marché d'Hénin-Beaumont le 8 mai 2022. ©AFP - FRANCOIS NASCIMBENI
Publicité
Résumé

Dans les Hauts-de-France, les figures de proue du RN parviennent à capter une certaine audience et à obtenir de bons scores aux élections. Un tel constat suffit-il pour pouvoir affirmer que le parti est profondément enraciné dans cette région, souvent considérée comme une “terre du RN” ?

avec :

Tristan Haute (enseignant-chercheur en science politique à l’Université de Picardie), Estelle Delaine (Chercheure associée à l'Université de Lille, docteure en sociologie), Pierre Wadlow (Doctorant en science politique au CERAPS, à l'Université de Lille).

En savoir plus

À partir de quand peut-on dire qu’un parti est enraciné ? Doit-on se référer au nombre de ses élus locaux, qu’ils siègent à la mairie ou dans les conseils départementaux ou régionaux ? Le score qu’il a pu faire lors de l’élection présidentielle peut-il témoigner de cet enracinement ?

Le temps n’est plus en effet à la fixité supposée des partis politiques dans des terroirs au vote immuable : aujourd’hui, selon le type de scrutin, le même électeur ou la même électrice peut changer de couleur politique, voter nationalement pour un parti et localement pour un candidat d’une formation opposée… ou s’abstenir.

Publicité

Pourtant, depuis une vingtaine d’années au moins, ce qui était le Nord Pas de Calais Picardie devenu depuis les Hauts-de-France a été présenté, avec la région PACA, comme la terre élection par excellence du Rassemblement National. Or, la présence du parti sur le terrain est loin d’être uniforme et si Marine le Pen s’y est fait élire pour la première fois en 1998, les têtes de file régionales ne sont pas si nombreuses. Cette assimilation de la grande région à ce parti est-il une erreur, une approximation contredite par une géographie électorale plus précise ?

Pour ce débat, en direct de Lille, Emmanuel Laurentin reçoit Estelle Delaine, chercheure associée à l'Université de Lille, docteure en sociologie, Tristan Haute, maître de conférence en science politique à l'Université de Lille et chercheur au Centre d'études et de recherches administratives, politiques et sociales (CERAPS) de l'Université de Lille et Pierre Wadlow, doctorant en science politique au CERAPS de l'Université de Lille, auteur d'une thèse en cours intitulée "Le rapport à la politique des classes populaires du bassin minier".

Bibliographie :

  • Tristan Haute et Vincent Tiberj (dir.), Extinction de vote, PUF, 2022
  • Thèse d'Estelle Delaine, A l'extrême-droite de l'hémicycle : une sociologie politique des nationalistes dans le champ de l'Eurocratie, 2021
Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Rémi Baille
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Thomas Jost
Réalisation
Chloë Cambreling
Production déléguée
Mathias Mégy
Collaboration
Juliette Mouëllic
Collaboration