"Contre les matchs fantômes" , des milliers de supporters en carton placés dans les tribunes du stade de Mönchengladbach alors que le championnat allemand de football a repris mi-mai, à huis clos  ©AFP - Ina FASSBENDER
"Contre les matchs fantômes" , des milliers de supporters en carton placés dans les tribunes du stade de Mönchengladbach alors que le championnat allemand de football a repris mi-mai, à huis clos ©AFP - Ina FASSBENDER
"Contre les matchs fantômes" , des milliers de supporters en carton placés dans les tribunes du stade de Mönchengladbach alors que le championnat allemand de football a repris mi-mai, à huis clos ©AFP - Ina FASSBENDER
Publicité
Résumé

Le huis clos est passé de sanction à possible solution. Mais faut-il absolument sauver ce qui peut l'être pour proposer un spectacle froid et qui perdra sans doute de la valeur ? Le monde du sport doit-il retourner dès que possible aux affaires ou repenser son rôle et sa place dans la société ?

avec :

Nicolas Kssis Martov (Journaliste au magazine So Foot), Nathalie Bonnefoy (vice-présidente de l’Association nationale des élus en charge du sport, adjointe (sans étiquette) aux sports à la mairie de Bourges), Christophe Lepetit (Économiste du sport), Denis Masseglia (Président du CNOSF).

En savoir plus

Le ministère des sports a publié récemment un guide des bonnes pratiques pour une trentaine de  sports collectifs, individuels ou de combat qui nécessiteront, pour ceux qui les pratiquent, de changer considérablement leurs habitudes.
Car si beaucoup ont profité du confinement pour se (re)mettre au sport, cette pratique occasionnelle n’a rien à voir avec celle, régulière, de celles et ceux qui fréquentent les 360.000 associations sportives de France. Des associations qui se demandent pour certaines comment elles vont passer l’été, période faste de compétitions et de rencontres.
Parallèlement, le sport professionnel, et en particulier le football,  piaffe de l’arrêt des championnats et certains aimeraient reprendre  la compétition, même à huis clos, comme en Allemagne.
Mais "qu’est-ce qu’un spectacle sans spectateurs ?", demandent les clubs de supporters qui, pendant le confinement, ont changé d’image en refusant  le redémarrage des compétitions et aidé les soignants.
Bref, en cette année qui aurait dû être olympique et connaître à la fois un Euro de football en France et des championnats d’Europe d’athlétisme à Paris, le milieu sportif est parcouru de courants contraires et parfois violents.

9 min

Depuis le début du confinement, l'équipe du Temps du débat a rassemblé sur le site de France Culture près d'une cinquantaine de textes d’écrivains, d’artistes ou d’intellectuels du monde entier qui nous ont donné leur regard sur la crise en cours. Nous vous invitons à lire la contribution du jour, signée par l'historienne Elisabeth Elgán qui nous envoie une "Lettre de Suède"

Publicité

Toutes les chroniques de la série Coronavirus, une conversation mondiale sont disponibles ici

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Assia Khalid
Réalisation
Hugo Boursier
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Thomas Dutter
Réalisation
Rémi Baille
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Chloë Cambreling
Chloë Cambreling
Chloë Cambreling
Production déléguée