La rupture de l’arrêt Roe v. Wade intervient à un moment où l’opinion publique américaine est favorable à la légalité de l’avortement. ©AFP - Anna Moneymaker
La rupture de l’arrêt Roe v. Wade intervient à un moment où l’opinion publique américaine est favorable à la légalité de l’avortement. ©AFP - Anna Moneymaker
La rupture de l’arrêt Roe v. Wade intervient à un moment où l’opinion publique américaine est favorable à la légalité de l’avortement. ©AFP - Anna Moneymaker
Publicité
Résumé

Il y a quelques semaines, la Cour Suprême est revenue sur la décision Roe v. Wade. Quelle est l’influence des communautés religieuses dans la politique américaine ? Nous allons questionner leurs histoires et voir comment la religion peut servir à la prise de pouvoir d’hommes politiques...

avec :

André Gagné (Théologien), Nathalie Caron (professeur de civilisation américaine à l'Université Paris Sorbonne), Denis Lacorne (politiste, directeur de recherche au Centre de Recherches Internationales (CERI) de Sciences Po. Auteur notamment de Les Frontières de la tolérance, Gallimard, 2016.).

En savoir plus

Au-delà du récent retour sur la jurisprudence Roe v. Wade, l'intrication du fait religieux en politique, depuis les mouvements évangélistes du second Réveil jusqu'au mandat Trump en passant par la "moral majority" des années 80 semble être un trait qui singularise l'Amérique vis-à-vis du Vieux continent. Alors, comment le fondamentalisme religieux s'immisce et construit le politique aux États-Unis ?

Pour évoquer ces questions, François Saltiel reçoit André Gagné, professeur d’études théologiques à l’université de Concordia (Canada) et spécialiste des États-Unis, Denis Lacorne, politiste au Centres d’études en relations internationales (CERI) de Sciences Po, spécialiste de l’histoire des États-Unis et Nathalie Caron, professeur de civilisation américaine à la Sorbonne.

Publicité

Alors, ces récentes décisions de la Cour Suprêmes sont elles représentatives de la population américaine ? Cette fête du 4 Juillet sonne t-elle comme une défaite chez les démocrates ? L'influence des communautés religieuses, notamment des Eglises évangéliques, est-elle inéductable ?

Nathalie Caron, autrice de La politisation du religieux en modernité (Presses universitaires de Rennes, 2015) remarque un net phénomène de déchristianisation qui traverse l'Amérique. "Les non-affiliés, ceux refusant de se reconnaitre comme membre d'une religion en particulier représentent un américain sur cinq. De plus, parmi les non-affiliés, l'athéisme et l'agnostisme augmentent drastiquement, ce qui était impensable il y a quelques années !"

Denis Lacorne, auteur de De la religion en Amérique (Gallimard, 2007), analyse les récentes évolutions politiques et juridiques de la société américaine comme une situation de "tyrannie des minorités". En effet, rupture de l’arrêt Roe vs Wade intervient à un moment où l’opinion publique américaine semble à la fois être moins influencée dans sa globalité par une morale religieuse et semble plus favorable à la légalité de l’avortement que dans les années 2000.

André Gagné, auteur de Ces évangéliques derrière Trump (Labor et Fides, 2020), insiste lui, sur la complexité sociologique de l'intégrisme chrétien. "La droite chrétienne n'est pas seulement évangéliste. De plus en plus de catholiques conservateurs et de protestants 'main line' la composent. Il y a eu un véritable virage de toute une partie de l'électorat catholique (traditionnellement acquis aux démocrates) vers le conservatisme, notamment sur les sujets sociétaux comme l'avortement".

12 min
Références

L'équipe

Mathias Mégy
Collaboration
Barthélémy Gaillard
Production déléguée
Juliette Devaux
Collaboration