L'ingénieur et virologue français Thomas Vallet à Saint-Herblain où sont conduites des recherches pour le vaccin contre la Covid dans les laboratoires du groupe Valneva SE, le 30 juillet 2020.  ©AFP - Jean-François Monier and Marie-Morgane le Moel
L'ingénieur et virologue français Thomas Vallet à Saint-Herblain où sont conduites des recherches pour le vaccin contre la Covid dans les laboratoires du groupe Valneva SE, le 30 juillet 2020. ©AFP - Jean-François Monier and Marie-Morgane le Moel
L'ingénieur et virologue français Thomas Vallet à Saint-Herblain où sont conduites des recherches pour le vaccin contre la Covid dans les laboratoires du groupe Valneva SE, le 30 juillet 2020. ©AFP - Jean-François Monier and Marie-Morgane le Moel
Publicité
Résumé

Une étude de l'ONG Oxfam accuse les pays riches d’avoir réservé la moitié des futures doses de vaccins contre la Covid. Est-ce que la course au vaccin entreprise par certains pays empêchera de rendre le vaccin accessible à tous ? Le « nationalisme vaccinal » nous met-il tous en danger ?

avec :

Gérard de Pouvourville (Professeur émérite en économie de la santé à l'ESSEC Business School), Marie-Paule Kieny (Vaccinologue, directrice de recherche à l’INSERM et présidente du comité vaccin Covid-19), Najat Vallaud-Belkacem (Ancienne ministre de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, directrice France de l'ONG ONE).

En savoir plus

Le répit que bien des pays ont ressenti cet été face à la pandémie a été comblé par les annonces chinoises, étasuniennes et russes d’avancer dans la voie d’un vaccin. 

Des espoirs soutenus par l’effort financier unique concédé par les grands Etats qui ont pré-commandé des doses par millions pour soutenir l’effort des laboratoires. 

Publicité

Mais qu’en est-il des belles idées développées avant l’été de rendre ce nouveau vaccin accessible aux citoyens du monde entier et d’en faire un bien public ? L’idée a été reprise récemment par Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU, mais que recouvre-t-elle vraiment ? 

58 min

Les différents enjeux de la production du vaccin à l'échelle globale

On sait qu'en moyenne il faut sept ans pour q'un traitement arrive dans les pays les plus pauvres une fois qu'il a été découvert dans les pays les plus riches. Cette durée s'explique notamment par les contrats d'exclusivité qui ont été signés par les pays riches avec les fournisseurs. On doit absolument éviter cela avec la Covid-19. Najat Vallaud-Belkacem

Il y a une problématique de capacité de production et cette question-ci s'articule avec celle du mécanisme dit de licence obligatoire, c'est-à-dire la capacité d'un pays ou d'un ensemble de pays d'imposer le domaine public au brevet du vaccin. Gérard de Pouvourville

Si on s’intéresse aux laboratoires qui ont annoncé le prix le plus bas, celui-ci est aux alentours de 2.5 dollars par dose. Il faut deux doses pour immuniser quelqu'un. Ça fait 5 dollars, il y en aura peut-être un peu plus. Si vous mettez ça à l'échelle de quelques milliards de personnes vaccinées, ça fait beaucoup, beaucoup d'argent. Marie-Paule Kieny