Venise, qui était asphyxiée par les touristes, attend aujourd'hui leur retour ©AFP - ANDREA PATTARO
Venise, qui était asphyxiée par les touristes, attend aujourd'hui leur retour ©AFP - ANDREA PATTARO
Venise, qui était asphyxiée par les touristes, attend aujourd'hui leur retour ©AFP - ANDREA PATTARO
Publicité
Résumé

Alors que la pandémie de Covid-19 provoque une grave crise du tourisme et que de plus en plus de villes veulent lutter contre le tourisme de masse, comment relancer et repenser ce secteur afin qu’il soit plus respectueux de l’environnement, des territoires et des populations locales ?

avec :

Bertrand Réau (professeur de sociologie au Cnam, titulaire de la chaire "Tourisme, voyages et loisirs"), Jean d’Haussonville (Directeur général de l’Etablissement public du Domaine national de Chambord), François Gemenne (Spécialiste de la gouvernance du climat et des migrations, directeur de l’Observatoire Hugo à l’université de Liège, enseignant à Sciences-Po et à la Sorbonne), Maria Gravari-Barbas (professeure de géographie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directrice de l’EIREST (Equipe Interdisciplinaire de Recherche Sur le Tourisme), coordonne la chaire Unesco « Culture-Tourisme-Développement ».).

En savoir plus

Ce 15 juin signe pour nombre d'Européens la possibilité de sortir de leurs frontières nationales. Cela fait trois mois que la plupart n'ont pas pu voyager au loin. Étant donné le poids du tourisme dans leur PIB, bien des pays du sud de l’Europe (Italie, Grèce ou Portugal) espèrent que cette ouverture leur permettra de sauver des économies fragiles. 

La crise de la COVID a mis en évidence certains des paradoxes de la démocratisation touristique : hier encore, Vénitiens et Barcelonais protestaient contre les masses de touristes qui menaçaient leur ville. Aujourd’hui, Venise espère leur venue. Quelles tendances vont sortir de cette reclusion forcée et des idées qui en sont nées ? Faut-il ralentir le tourisme de masse ? Ou bien l’accélérer au nom du développement économique ou du droit de chacun à découvrir d’autres paysages et d’autres visages ?

Publicité

Depuis le début du confinement, l'équipe du Temps du débat a rassemblé sur le site de France Culture, près d'une cinquantaine de textes d’écrivains, d’artistes ou d’intellectuels du monde entier qui nous ont donné leur regard sur la crise en cours. Nous vous invitons à lire la contribution du jour, signée d'Asunción Blanco-Romero et Macià Blázquez-Salom : Il faut "domestiquer" le tourisme.

Toutes les chroniques de la série Coronavirus, une conversation mondiale sont disponibles ici.

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Assia Khalid
Réalisation
Hugo Boursier
Collaboration
Thomas Dutter
Réalisation
Rémi Baille
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Chloë Cambreling
Production déléguée