Comment définir la radicalité en politique ? - Sarah Marx
Comment définir la radicalité en politique ? - Sarah Marx
Comment définir la radicalité en politique ? - Sarah Marx
Publicité
Résumé

Comment peut-on définir la radicalité, voire les radicalités en politique ? Est-elle toujours aux marges de la société ? Alors que de plus en plus d'acteurs du débat public semblent vouloir s'en revendiquer, la radicalité redevient-elle désirable ?

avec :

Réjane Sénac (Directrice de recherche au CNRS, enseignante à Sciences Po au centre de recherches politiques (Cevipof),autrice de « Radicales et fluides : les mobilisations contemporaines » (Presses de Sciences Po, octobre 2021).), Christophe de Voogd (Normalien, agrégé et docteur en Histoire, il enseigne la rhétorique politique et « les usages du passé » à Sciences Po. Il est aussi membre du Conseil scientifique et d’évaluation de la Fondation pour l’innovation politique.).

En savoir plus

Depuis la rentrée, une candidate à la primaire des verts et un éditorialiste et écrivain ont repris chacun à leur compte l’adjectif radical pour en faire un usage positif et rompant ainsi avec des années où il était utilisé pour qualifier membres des black-blocks ou musulmans radicalisés. 

Pourquoi faire de cette radicalité une vertu ? Est-ce le signe d’un désespoir démocratique ? D’une lassitude du système de représentation ? D’un désir d’en découdre avec le réformisme  ? 

Publicité

Pour ce débat, Emmanuel Laurentin reçoit Christophe de Voogd, historien et professeur de rhétorique politique à Sciences Po et Réjane Sénac, directrice de recherche au CNRS et au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF).

"C'est vrai qu'on remarque que ce mot "radicalité" est très à la mode, et on l'entend dans la bouche d'Éric Zemmour et en même temps de Sandrine Rousseau et de Gabriel Attal, dans tous les coins du spectre politique. C'est un mot à la mode notamment parce qu'il évite de parler d'extrémisme qui demeure négativement connoté" Christophe de Voogd

"Le terme de radicalité a été abordé, dans une perspective qui ressemble à celle développée par la sociologue Isabelle Sommier, qui dit que les engagements peuvent être liés à la radicalité quand ils s'inscrivent dans une posture de rupture vis-à-vis de la société d'appartenance" Réjane Sénac

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Rémi Baille
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Thomas Jost
Réalisation
Audrey Dugast
Collaboration
Louise André
Réalisation
Chloë Cambreling
Production déléguée
Mathias Mégy
Collaboration
Bruno Baradat
Production déléguée