Définitions du terme "financement" dans le dictionnaire, le Robert - Sarah Marx
Définitions du terme "financement" dans le dictionnaire, le Robert - Sarah Marx
Définitions du terme "financement" dans le dictionnaire, le Robert - Sarah Marx
Publicité
Résumé

En pleine campagne électorale, le financement devient une question cruciale pour les candidats et candidates. Récolte des dons, plafonnement des dépenses, difficultés d’emprunt : les comptes de campagne font l’objet d’une surveillance accrue. L’argent fait-il l’élection ?

avec :

Béatrice Guillemont (Chercheuse en droit), Abel François (Professeur d'économie à l'Université de Lille, spécialiste du financement de la vie politique).

En savoir plus

Le trésorier de la République en marche a  annoncé cette semaine que ce parti cherchait 5 millions d’euros en prévision de la campagne à venir tandis qu’Eric Zemmour devait se rendre à Londres aujourd’hui avant de partir pour Genève la semaine prochaine à la recherche de généreux donateurs. 

Mais comment se finance une campagne présidentielle ? Quels en sont les acteurs et les règles ? 

Publicité

L’argent fait-il l’élection ou n’en est-il qu’une des composantes ? 

Pour ce débat, Emmanuel Laurentin a le plaisir de recevoir Abel François, économiste à  l'université de Lille, spécialiste du financement de la vie politique et Béatrice Guillemont, docteure en droit, spécialiste du droit de la probité des élus de la République. 

"Moi, ce qui m'interroge plus, ça n'est pas tellement le plafonnement du montant des campagnes mais plutôt, les énormes disparités en termes de financements des campagnes électorales de certains candidats. Si on prend l'exemple de Jacques Cheminade, il a battu campagne avec 400 000 euros, à peu près, à côté de ça, Emmanuel Macron a battu campagne avec 16,7 millions d'euros. Bénéficient-t-ils de la même capacité à se déplacer, à se représenter en matière de communication ?" Béatrice Guillemont

"Concernant le montant des campagnes, il faudrait avoir un critère pour savoir si ce dernier est suffisant ou non. Un critère peut être la participation, or on voit aujourd'hui que l'électorat se mobilise de moins en moins. Il est possible que un des facteurs explicatifs soit le fait que les outils à la disposition des candidats soient insuffisants" Abel François

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Rémi Baille
Collaboration
Sarah Marx
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Thomas Jost
Réalisation
Chloë Cambreling
Production déléguée
Mathias Mégy
Collaboration
Bruno Baradat
Production déléguée