Définition du terme "Europe" dans le dictionnaire Le Robert.
Définition du terme "Europe" dans le dictionnaire Le Robert.
Définition du terme "Europe" dans le dictionnaire Le Robert. - Juliette Mouëllic
Définition du terme "Europe" dans le dictionnaire Le Robert. - Juliette Mouëllic
Définition du terme "Europe" dans le dictionnaire Le Robert. - Juliette Mouëllic
Publicité
Résumé

La guerre en Ukraine fait ressurgir le désir de renforcer l’union entre les pays européens, pourtant hétérogènes. Les Etats membres sont alors amenés à faire preuve de solidarité et à se mettre d’accord sur des sujets clivants : accueil des réfugiés, énergie, défense commune…

avec :

Céline Spector (philosophe, professeure à l’UFR de Philosophie de Sorbonne Université, membre honoraire de l'Institut Universitaire de France), Nicole Gnesotto (Historienne et politiste, titulaire de la chaire « Union européenne » au Conservatoire national des arts et métiers.).

En savoir plus

La guerre en Ukraine a conduit l’OTAN, le G7 et le Conseil européen à se réunir cette fin de semaine à Bruxelles en présence du Président américain, laissant imaginer peut-être au reste du monde la renaissance d’un Occident dont le président Poutine se veut le contempteur.

Il est bien difficile à l’Europe, qui s’était distinguée jusque là par la puissance douce et normative du droit qu’elle souhaitait donner en exemple au reste du monde, de sauter le pas et de devenir une puissance forte utilisant les instruments militaires qu’elle s’interdisait collectivement depuis sa création il y a très exactement 65 ans, le 25 mars 1957, lors de la signature du Traité de Rome.

Publicité

Est-ce là un changement de cap pour l’Europe vers une souveraineté européenne ou vers une Europe puissance que la présidence française de l’Union appelait de ses vœux ?

Pour ce débat en partenariat avec La Croix, Emmanuel Laurentin et Béatrice Bouniol reçoivent Nicole Gnesotto, professeure titulaire de la Chaire sur l’Union européenne au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), vice-Présidente de l’Institut Jacques Delors et Céline Spector, philosophe, professeure à l’UFR de Philosophie de Sorbonne Université, membre honoraire de l'Institut Universitaire de France.

Nicole Gnesotto met en lumière le choc que constitue la guerre en Ukraine pour les Etats européens, et le rôle de l'Union européenne, et des Etats eux-mêmes, en matière de défense : "C’est un choc très brutal pour les Etats européens. (…) Il y a de la reconnaissance de la part de la plupart des européens, en particulier de l’Allemagne, que la géopolitique est une donnée incontournable de relations internationales, que la mondialisation ce n’est pas que la victoire du commerce mais le retour en force des Etats autoritaires. (…) Face à l’ampleur de la menace russe, on a aujourd’hui deux dynamiques qui opèrent en Europe : d’un côté une Europe de la défense qui semble se mettre en marche, et de l’autre une fusion de l’Europe dans l’alliance Atlantique. Les deux ensemble sont essentiels. (…) Peut-être qu’on va aller enfin dans la réconciliation de la norme et de la force. Il faut concilier puissance normative et puissance politique, diplomatique et militaire. (…) Quand il s’agit de défense, on est dans un système où l’inter-gouvernemental domine. Je ne vois pas une tendance fédérale se mettre en place, c’est plutôt l’inverse. (…) La santé et la défense sont les deux domaines où il n’y aura jamais d’intégration entre les Etats européens."

Céline Spector souligne l'existence d'un peuple européen et les différents intérêts que présente le modèle fédératif : "L’Europe de la défense a toujours échoué à se former. On est démunis, même s’il y a quand même une réaction inouïe, très solidaire. (…) Si on définit un peuple européen à partir de la solidarité civique entre des individus ou des peuples libres et égaux, il existe déjà un peuple européen. (…) La souveraineté c’est le pouvoir de décider en dernier ressort et de légiférer. Ce que l'Europe n’a pas pour l’instant, c’est cette affirmation unitaire d’une vision unifiée de la politique diplomatique. La phase externe de la souveraineté qui doit s’affirmer c’est quel genre d’acteur on va être dans l’univers géopolitique. (…) Une solidarité est en train de s’affirmer à bien des niveaux. La crise doit permettre à la République fédérative européenne de s’affirmer.  (…) On n'est pas un Etat fédéral complet, il ne faut pas qu’on le devienne. En revanche, le modèle fédératif est d’une grande richesse, d’une grande souplesse, d’une grande complexité. On a un modèle qu’on peut dessiner avec une intégration croissante."

Bibliographie :

  • Nicole Gnesotto, L'Europe : changer ou périr, Tallandier, 2022
  • Céline Spector, Nos démos ? Souveraineté et démocratie à l'épreuve de l'Europe, Seuil, 2021
Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Rémi Baille
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Thomas Jost
Réalisation
Chloë Cambreling
Production déléguée
Mathias Mégy
Collaboration
Juliette Mouëllic
Collaboration