Le coronavirus va-t-il amener la "dictature sanitaire" ?
Le coronavirus va-t-il amener la "dictature sanitaire" ? ©AFP - Nicolas Tucas
Le coronavirus va-t-il amener la "dictature sanitaire" ? ©AFP - Nicolas Tucas
Le coronavirus va-t-il amener la "dictature sanitaire" ? ©AFP - Nicolas Tucas
Publicité

La pandémie pousse nos institutions à agir rapidement et dans l’incertitude. Les décisions prises pour endiguer le virus ont été perçues comme nécessaires, mais aussi comme inefficaces, unilatérales ou liberticides... Après sept mois, notre démocratie a-t-elle été mise à nu ou mise à mal ?

Avec
  • Monique Chemillier-Gendreau Juriste, professeure émérite de droit public et de science politique à l’université Paris-Diderot
  • Emmanuel Hirsch Professeur d'éthique médicale à la faculté de médecine de l'université Paris-Saclay
  • Michaël Foessel philosophe, spécialiste de la philosophie allemande et de la philosophie contemporaine, et professeur à l'école Polytechnique

Depuis hier, nous sommes suspendus aux décisions qu’annoncera demain le Président de la République à la télévision. 

Une habitude depuis sept mois pour des citoyens accoutumés à attendre déclarations présidentielles, ministérielles ou médicales concernant leur vie quotidienne, leur liberté de mouvement ou de se divertir. 

Publicité

Ces à-coups - coups de frein et volonté d’accélération - se sont succédés à grande vitesse depuis le déconfinement. Or la démocratie s’épanouit dans un temps long qui exige que la confiance puisse s’installer.

Pourrait-il en être autrement ? Y aurait-il d’autres voies moins verticales pour sortir de cette crise ?

42 min

Où est la démocratie ?

Pendant le confinement, une société invisible s'est mobilisée. Pour moi, c'était un acte fort de la démocratie. Qu'est-ce qu'on fait les décideurs publics ? Ils ont été totalement indifférents à cette richesse. Emmanuel Hirsch 

La pandémie a simplement mis en lumière des tendances profondes et des carences graves de notre démocratie. Mais évidemment, on tout vu d'un coup nous exploser à la figure. La démocratie ne constitue pas les quelques recettes qu'on suit habituellement dans les cours de droit constitutionnel. C'est quelque chose de très difficile qui est une qualité de la vie en société. C'est un horizon, quelque chose qui n'est jamais stable. Monique Chemillier-Gendreau

Il y a toujours cette idée, encore une fois, que l'efficacité temporelle, la rapidité, l'agilité, comme on le dit aujourd'hui beaucoup dans le vocabulaire managérial, est d'autant plus grande qu'elle est tenue par un seul individu. (...)Il faudrait que nous réfléchissions à ce qui va rester de toutes ces mesures, de toutes ces décisions, de cette verticalité, au delà de la pandémie et de la maladie elle même. Michaël Foessel