La Turquie a lancé son offensive meurtrière contre des  kurdes en Syrie, et a tenté de s'emparer de villes frontalières, lors d'une opération qui a contraint 100 000 civils à fuir (le 15/10/2019)
La Turquie a lancé son offensive meurtrière contre des  kurdes en Syrie, et a tenté de s'emparer de villes frontalières, lors d'une opération qui a contraint 100 000 civils à fuir (le 15/10/2019) ©AFP - Delil SOULEIMAN
La Turquie a lancé son offensive meurtrière contre des kurdes en Syrie, et a tenté de s'emparer de villes frontalières, lors d'une opération qui a contraint 100 000 civils à fuir (le 15/10/2019) ©AFP - Delil SOULEIMAN
La Turquie a lancé son offensive meurtrière contre des kurdes en Syrie, et a tenté de s'emparer de villes frontalières, lors d'une opération qui a contraint 100 000 civils à fuir (le 15/10/2019) ©AFP - Delil SOULEIMAN
Publicité

Le retrait des troupes américaines au Nord de la Syrie a ouvert la porte à une offensive turque, dans cette région dominée par les Kurdes. Ces derniers se sentent impuissants et, une fois encore, trahis. Les réactions sont faibles, comme les " sanctions " : un embargo sur la vente d'arme suffit-il ?

Avec
  • Boris James Historien, chercheur spécialiste de l'Islam médiéval à l'IFPO (histoire médiévale du Proche-Orient), maître de conférence à l'université Montpellier 3 et ancien responsable de son antenne à Erbil (capitale de la région autonome irakienne du Kurdistan)
  • Ali Laïdi Docteur en science politique, co-fondateur de l'Ecole de la pensée sur la guerre économique, chroniqueur à France 24 où il est responsable du "Journal de l'Intelligence économique"
  • Marc Pierini Ancien ambassadeur de l’Union Européenne en Turquie, de 2006 à 2011, chercheur à Carnegie Europe à Bruxelles.
  • Deniz Unal Economiste, Rédactrice en chef du Panorama du CEPII et éditrice aux Éditions Bleu autour

Depuis une semaine maintenant l’offensive turque s’intensifie dans le nord de la Syrie sans provoquer de réactions ni de sanctions internationales très conséquentes. 

La situation en Syrie est-elle si complexe qu’elle ne puisse donner lieu à des réactions et condamnations morales ? Est-ce parce que ce type de sanctions, économiques en particulier,  sont inefficaces ? 

Publicité

Le temps du débat réunit ce soir quatre analystes de cette situation géopolitiques ? 

Pour aller plus loin :

" Offensive turque en Syrie. Un nouvel espoir pour les djihadistes", Orient XXI, le 14/10/2019

"Trump peut-il réellement «anéantir» l’économie turque?", Figaro, le 09/10/2019

" L'abandon des Kurdes par Trump, pire qu'un crime, une faute", Les Echos, le 14/10/2019 [Abonnés]

« L’offensive turque en Syrie ne devrait pas durer plus d’un mois», RFI, le 11/10/2019

" Nouvelle offensive turque au Rojava : explications thématiques et point de situation", Les Clés du Moyen-Orient, le 11/10/2019

Deux points de vue dans le débat de La Croix, le 10/10/2019 :

- « Les pays occidentaux n’ont pas intérêt à se couper de la Turquie », de Michel Duclos 

- « Des sanctions économiques seraient risquées », de Deniz Ünal

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Production
Hugo Boursier
Collaboration
Thomas Dutter
Réalisation
Marie-Laure Ciboulet
Réalisation
Rémi Baille
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Chloë Cambreling
Chloë Cambreling
Chloë Cambreling
Production déléguée