Où bat le coeur de la gauche ?

À moins de cent jours de l’élection présidentielle, la gauche demeure fragmentée...
À moins de cent jours de l’élection présidentielle, la gauche demeure fragmentée... ©Getty - Sergio Amiti
À moins de cent jours de l’élection présidentielle, la gauche demeure fragmentée... ©Getty - Sergio Amiti
À moins de cent jours de l’élection présidentielle, la gauche demeure fragmentée... ©Getty - Sergio Amiti
Publicité

À moins de cent jours de l’élection présidentielle, la gauche demeure fragmentée... Quelles valeurs, quels enjeux sociaux, quelles luttes portent les partis de gauche aujourd’hui ? Comment analyser les nuances de la gauche ?

Avec
  • Lucile Schmid Essayiste, femme politique
  • Pierre Jacquemain Rédacteur en chef du magazine de gauche Regards
  • Stéphanie Roza Chargée de recherches au CNRS, spécialiste des Lumières et de la Révolution française.

Après avoir posé la même question pour le coeur de la droite le 6 décembre dernier, arrêtons nous sur cette gauche divisée à quelques semaines de la présidentielle.

Car la présidentielle de 2017 a fait exploser ce qui restait de la gauche dite de gouvernement mais n’a pas rassemblé pour autant la gauche plus radicale.

Publicité

Voilà donc aujourd’hui une famille politique qui n’impose plus ses thèmes ni ses idées dans une campagne marquée par la multiplication des candidatures mais aussi par les reproches récurrents qui lui sont faits d’avoir abandonné le terrain du social pour le sociétal, de ne plus savoir unir gauche des valeurs et gauche du réel.

Pour ce débat, Emmanuel Laurentin reçoit Stéphanie Roza, chargée de recherches au CNRS en philosophie politique au Laboratoire Triangle de l’École normale supérieure de Lyon, Pierre Jacquemain, rédacteur en chef du magazine de gauche Regards et Lucile Schmid, essayiste, femme politique, elle a également été élue socialiste puis écologiste dans les Hauts-de-Seine

« Les candidats de gauche à la présidentielle sont incapables  de se mettre autour d’une table pour se dire qu’ils ne sont pas d’accord, ils sont donc chacun dans leur coin à dire qu’ils ne sont pas d’accord et demandent qu’on se rallie à eux.  Au lieu d’élaborer un chemin de tension, ils créent des couloirs de nage séparés » Lucile Schmidt

« Les candidats actuels semblent insinuer que l’union doit se faire dernière eux comme s’il y avait cette guerre qui a toujours été la guerre de la gauche, c’est à dire : qui donne le 'la', quelle est la force motrice de la gauche ? Le parti socialiste a été tout au long du XXème siècle la force motrice de la gauche, aujourd’hui il ne l’est plus, et il y a donc cette bataille pour l’hégémonie » Pierre Jacquemain

« La gauche est confrontée à des défis qui sont liés au fait que le monde a beaucoup changé durant ces 30-40 dernières années, il y a une mutation du monde du travail qui fait que la classe ouvrière n’est plus ce qu’elle était. Il y a aussi une crise du progressisme avec la crise écologique. Face à ces défis, on constate que certains sont tentés de jeter le bébé avec l’eau du bain, soit l’ensemble de l’héritage de la gauche » Stéphanie Roza

L'équipe