Les violences perpétrées lors des dernières semaines ne manqueront pas d'alimenter la campagne électorale à venir en Israël.
Les violences perpétrées lors des dernières semaines ne manqueront pas d'alimenter la campagne électorale à venir en Israël. ©AFP - AHMAD GHARABL
Les violences perpétrées lors des dernières semaines ne manqueront pas d'alimenter la campagne électorale à venir en Israël. ©AFP - AHMAD GHARABL
Les violences perpétrées lors des dernières semaines ne manqueront pas d'alimenter la campagne électorale à venir en Israël. ©AFP - AHMAD GHARABL
Publicité

Déjà confrontée à ses propres fractures lors des élections législatives de mars, comment la société israélienne se positionne-t-elle vis-à-vis des derniers affrontements ? Tandis que la coexistence entre Juifs et Arabes vole en éclats dans certaines villes, quelles seront les conséquences ?

Avec
  • Frédérique Schillo historienne, spécialiste d’Israël et des Relations internationales
  • Emmanuel Navon Professeur de relations internationales à l’Université de Tel Aviv, membre du parti Nouvel Espoir
  • Ilan Greilsammer Professeur de sciences politiques à l'université Bar-Ilan de Ramat Gan

Les affrontements d’il y a deux semaines à Jérusalem et surtout dans les villes mixtes ont semblé surprendre une grande partie de la société israélienne qui estimait que les 20% de Palestiniens ou Arabes israéliens vivaient en bon voisinage avec leurs voisins Juifs.

D’autant que ces heurts et violences sont intervenus après une longue crise de la Covid qui avait rapproché les communautés face à la pandémie.

Publicité

Mais la division ne s’arrête pas là: la société politique  israélienne semble plus que jamais éclatée en tendances difficiles à réconcilier.

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Production
Hugo Boursier
Collaboration
Rémi Baille
Collaboration
Bruno Baradat
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Alexandre Manzanares
Réalisation
Adèle Rosier
Collaboration