"StopCovid n'est pas l'arme magique contre l'épidémie, c'est un instrument qui nous permet de lutter contre elle", a déclaré Edouard Philippe le 28 mai
"StopCovid n'est pas l'arme magique contre l'épidémie, c'est un instrument qui nous permet de lutter contre elle", a déclaré Edouard Philippe le 28 mai
"StopCovid n'est pas l'arme magique contre l'épidémie, c'est un instrument qui nous permet de lutter contre elle", a déclaré Edouard Philippe le 28 mai ©Maxppp - Bruno Levesque
"StopCovid n'est pas l'arme magique contre l'épidémie, c'est un instrument qui nous permet de lutter contre elle", a déclaré Edouard Philippe le 28 mai ©Maxppp - Bruno Levesque
"StopCovid n'est pas l'arme magique contre l'épidémie, c'est un instrument qui nous permet de lutter contre elle", a déclaré Edouard Philippe le 28 mai ©Maxppp - Bruno Levesque
Publicité
Résumé

Après des semaines de débats passionnés, l'application StopCovid a été lancée le 2 juin. Trop tard ? Trop tôt ? L'efficacité de cet outil est questionnée, et le principe même d'une telle application attaqué. Sur quoi reposent les critiques et sont-elles justifiées ?

avec :

Jean-Baptiste Soufron (avocat associé au cabinet FWPA, ancien Secrétaire Général du Conseil National du Numérique), Gilles Babinet (Entrepreneur, vice-président du conseil du numérique, conseiller de l'Institut Montaigne sur les questions numériques), Véronique Cortier (spécialiste des protocoles de sécurité informatiques, directrice de recherche CNRS au laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications (Loria)), Laure De la Raudière (députée Agir d'Eure-et-Loire).

En savoir plus

Cela fait une semaine aujourd'hui que l’application StopCovid a été lancée dans le but d’aider à freiner la propagation de l’épidémie de coronavirus dans notre pays.
Cependant, bien des voix se sont élevées pour critiquer cette application et les conséquences qu’elle pourrait avoir sur nos libertés publiques.
Un débat qui n’a pas empêché, selon le secrétariat d’État au numérique, un million de Françaises et Français de se connecter en quelques jours. Un chiffre assez éloigné des projections de départ mais peut-être cette application sert-elle de banc d’essai pour des usages postérieurs ?  Est-elle intrusive et, si elle ne l’est pas, pourrait-elle le devenir  ?

Depuis le début du confinement, l'équipe du Temps du débat a rassemblé sur le site de France Culture plus d'une cinquantaine de textes d’écrivains, d’artistes ou d’intellectuels du monde entier qui nous ont donné leur regard sur la crise en cours. Nous vous invitons à lire la contribution du jour, signée Marie-Ève Lecavalier, styliste canadienne : Mode et COVID-19 ou la possibilité de redevenir des "petites mains"

Publicité

Toutes les chroniques de la série Coronavirus, une conversation mondiale sont disponibles ici

43 min
Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Assia Khalid
Réalisation
Hugo Boursier
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Thomas Dutter
Réalisation
Rémi Baille
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Chloë Cambreling
Production déléguée