Réouverture du château de Versailles le 06 juin 2020 ©Maxppp - Julien de Rosa
Réouverture du château de Versailles le 06 juin 2020 ©Maxppp - Julien de Rosa
Réouverture du château de Versailles le 06 juin 2020 ©Maxppp - Julien de Rosa
Publicité
Résumé

Comme le château de Versailles, les grandes institutions culturelles enregistrent de faibles résultats cet été. De là à remettre en cause leur fonctionnement tourné vers l'international ? Considérés comme moins rentables, les touristes français, eux, sont pourtant bien présents.

avec :

Catherine Pégard (présidente de l'établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles), Jean-Michel Tobelem (Professeur associé à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur d'Option Culture (organisme d'études et de conseil)), Philippe Bélaval (Président du Centre des monuments nationaux).

En savoir plus

L’été fut terrible pour bien des lieux de culture, en particulier les musées et le patrimoine culturel, habitués chaque année à battre des records de fréquentation. Plus encore d’ailleurs pour la région parisienne, désertée par une bonne part des touristes internationaux. C’est moins vrai de régions plus rurales dont les monuments historiques ont parfois créé la surprise en attirant plus de visiteurs que les années passées.

Mais le Louvre, le Mont Saint-Michel ou encore le château de Versailles, qui craignaient il y a quelques mois encore de faire les frais du "sur-tourisme", ont découvert à leur grand dam la décrue des entrées et des recettes de billetterie, plongeant dans le doute les gestionnaires de ces lieux et dans la détresse celles et ceux qui permettent aux touristes de mieux comprendre les lieux qu’ils visitent, comme les guides-conférenciers. 

Publicité

Faut-il pour autant dire qu’un modèle de tourisme culturel s’est effondré ? 

Quelle tension entre financement et raison-d'être des grandes institutions culturelles?

Le moment que nous vivons prolonge d’une certaine manière, malgré son caractère très dramatique, des tendances déjà à l’œuvre (…) ne sommes-nous pas allés trop loin dans un modèle productiviste ? Jean-Michel Tobelem

Pourquoi opposer l’idée d’augmenter les ressources de l’institution et celle de l’accessibilité de publics nationaux qui ne viendraient pas spontanément ou par manque de moyens ? Catherine Pégard 

Aujourd’hui notre difficulté est de savoir financer les missions culturelles des institutions alors que nous n’avons plus de ressources propres, notamment car nous ne savons pas dans quelle mesure nous pouvons compter sur l’Etat. Philippe Bélaval 

43 min
38 min
39 min
Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Hugo Boursier
Collaboration
Rémi Baille
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Chloë Cambreling
Production déléguée