Vivons-nous l'avènement d'une diplomatie numérique ?

Charles Michel écoutant Emmanuel Macron en visioconférence lors du sommet Ambition Climat en décembre 2020
Charles Michel écoutant Emmanuel Macron en visioconférence lors du sommet Ambition Climat en décembre 2020 ©AFP - KENZO TRIBOUILLARD
Charles Michel écoutant Emmanuel Macron en visioconférence lors du sommet Ambition Climat en décembre 2020 ©AFP - KENZO TRIBOUILLARD
Charles Michel écoutant Emmanuel Macron en visioconférence lors du sommet Ambition Climat en décembre 2020 ©AFP - KENZO TRIBOUILLARD
Publicité

Tandis que l'on imaginait leurs fonctions fondées essentiellement sur l'interaction, l'échange, assorties de cérémonies de réception et du protocole, dirigeants et ambassadeurs ont, eux aussi, dû composer avec les réunions virtuelles. Quelle en a été l'incidence sur la diplomatie ?

Avec
  • Raoul Delcorde Ambassadeur honoraire de Belgique en Suède, en Pologne et au Canada, professeur invité à l'Institut d'études européennes à l'Université catholique de Louvain
  • Sylvie Bermann Ancienne ambassadrice de France en Chine, au Royaume-Uni et en Russie
  • Christian Lequesne Professeur à Sciences Po et spécialiste des questions de diplomatie

Le G 7 qui vient de s’ouvrir en Grande Bretagne est, depuis de longs mois,  le premier grand sommet international à rassembler chefs d’Etat et de gouvernement physiquement .

La crise de la COVID a en effet troqué ces rencontres physiques pour des sommets sur écran et privé les diplomates d’une dramaturgie bien réglée faite d’interruptions de séances, de tête à tête dans les couloirs ou dans les jardins, de conciliabules et de marathons de négociations qui durent une nuit entière.

Publicité

Mais cette absence a curieusement empli différemment les agendas de ces mêmes diplomates, en leur économisant des voyages lointains et en leur permettant, paradoxalement,  plus de rencontres informelles mais à distance.

Que restera-t-il, dans la diplomatie mondiale, de cette année et demi de sommets suspendus au bon vouloir des réseaux numériques ?

L'équipe