1967 (4/4) François Truffaut : "l'enfance malheureuse me passionne"

Le cinéaste François Truffaut
Le cinéaste François Truffaut ©Getty - Graham Wood / Intermittent
Le cinéaste François Truffaut ©Getty - Graham Wood / Intermittent
Le cinéaste François Truffaut ©Getty - Graham Wood / Intermittent
Publicité

Carte blanche à François Truffaut sur France Culture, le 2 avril 1967. Une journée entière en direct. Le cinéaste a voulu la consacrer à l’enfance malheureuse. Entretiens et reportages se suivent dans l'émission “Comme il vous plaira” pour tenter d'aider les enfants maltraités.

Retour sur l’année 1967 à travers une sélection d’archives radiophoniques proposée par Philippe Garbit.

Protéger les enfants maltraités au risque de se faire accuser de sensiblerie, voilà le programme de **François Truffaut  **pour cette journée entière consacrée aux enfants martyrisés et mal aimés.

Publicité

C’est une chose dramatique, les enfants martyrs, ça s’exprime dans notre vie quotidienne par des faits divers dans nos journaux. (..)Je crois que tout cela relève du choc on ne peut pas s’abriter derrière des statistiques.

L'émission est illustrée par des reportages : auprès des voisins de la concierge qui a tué sa petite fille à coups de bouteille, en décembre 1965. Et d'une femme dont l'enfance a été malheureuse. 

François Truffaut soulève la question de la dénonciation des parents qui martyrisent leurs enfants et la manière de le signaler pour protéger les enfants.

Je crois effectivement que quelqu’un qui frappe son enfant est quelqu’un de très malheureux. Et donc risquer la mort ne change rien pour lui. Donc si nous devons nous en prendre à quelqu’un dans cette émission, nous ne pouvons nous en prendre qu’aux gens normaux.

François Truffaut ne pense pas que la situation des enfants sera meilleure à l'avenir :

Il n’y a pas de syndicat d’enfants martyrs.

Indexation web : Véronique Vecten, Documentation sonore de Radio France

L'équipe