La plage et le front de mer à Biarritz, en 1960
 La plage et le front de mer à Biarritz, en 1960 ©Getty -  Slim Aarons / Hulton Archive
La plage et le front de mer à Biarritz, en 1960 ©Getty - Slim Aarons / Hulton Archive
La plage et le front de mer à Biarritz, en 1960 ©Getty - Slim Aarons / Hulton Archive
Publicité

Trois villes sont au cœur de notre escapade estivales dans les archives : quel été passe t-on ou plutôt passait-on à Biarritz, Paris et New-York ?

Vacances et tourisme, voici le menu cette semaine, des "Archives de l'été". 

Après le temps de la réflexion sur cette belle et grande période qu'est l'été, synonyme de vacances - car bien sûr, il n'y a qu'en été que l'on en prend - mais aussi d'amour et de soleil, voici un reportage par définition estival et touristique, intitulé "Une journée, une nuit à Biarritz". C'est un document de "La Tribune de Paris", émission quotidienne de débats sur l'actualité politique et culturelle, enregistré par Jacques Legris le 17 août 1963 dans la station balnéaire, alors en vogue et en pleine mutation, pour accueillir ses futurs vacanciers. 

Publicité

"Le 15 août à Paris", où en 1946 Georges Geville se livrait, de son propre aveu, à ce marronnier journalistique, c'est une toute autre ambiance. Loin des vagues de la côte basque, le thermomètre dépasse rarement les 15 degrés le matin, et le métro toujours bondé mêle parisiens et touristes, même si les boutiques sont fermées. Une capitale loin de son image solitaire et caniculaire, que véhiculaient l'été les journaux d'avant-guerre. 

Dans "Un Piéton à New-York", nous suivons les tribulations de Frédéric Pottecher. Pas en vacancier, ni en touriste ou plutôt en vacancier attentif et en touriste observateur, le journaliste parcourt "la ville qui ne dort jamais" dans un reportage diffusé pour la première fois le 14 mai 1959.